Publicité

AC Milan-Bologne : après les injures racistes contre Mike Maignan, une marque de soutien très symbolique en plein match

Une citation de Martin Luther King a été affichée dans le stade San Siro pour soutenir Mike Maignan, samedi 27 janvier.
PIERO CRUCIATTI / AFP Une citation de Martin Luther King a été affichée dans le stade San Siro pour soutenir Mike Maignan, samedi 27 janvier.

RACISME - C’est une pause qui n’avait rien à voir avec le match en cours. La rencontre entre l’AC Milan et Bologne a été brièvement stoppée à la 16e minute, samedi 27 janvier, en accord avec les deux équipes, « pour maintenir l’attention sur le thème des discriminations ». Une décision prise une semaine après les injures racistes ayant visé Mike Maignan.

Mike Maignan répond aux insultes racistes «fièrement»

Les deux équipes ont cessé de jouer à la 16e minute en référence au numéro de maillot du gardien français de l’AC Milan. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, les joueurs ont applaudi pendant que les spectateurs de San Siro étaient appelés à allumer la lampe de poche de leur téléphone portable à l’appel de l’AC Milan, a indiqué le club dans un communiqué.

« Le stade est transformé en mer de lumière contre les ténèbres des préjugés », poursuit le texte, alors que sur l’écran géant de San Siro apparaissait une phrase de Martin Luther King : « L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut ».

Cinq spectateurs interdits à vie du stade de l’Udinese

Lors du précédent match de l’AC Milan samedi dernier à Udine, Maignan a quitté le terrain à la 34e minute après que des spectateurs ont proféré des injures racistes et cris de singe le visant.

Il a été imité par ses coéquipiers, forçant l’arbitre à arrêter la rencontre. Le match a repris après cinq minutes d’interruption et a été remporté par l’AC Milan 3 à 2.

Cinq spectateurs ont depuis été interdits à vie du stade de l’Udinese, tandis que le club du Frioul a écopé d’un match à huis clos, sanction dont il a fait appel.

À voir également sur Le HuffPost :

Racing - Losc : Des supporters lillois dénoncent les injures racistes entendues dans leur tribune

PSG-OM : Dembélé, Kolo Muani, Hakimi et Kurzawa présentent leurs excuses après les insultes proférées