Abbas rejette le plan de paix préparé par Washington

Alors que les Etats-Unis préparent en coulisse un nouveau plan de paix pour le Moyen-Orient, le président de l'autorité palestinienne reste ferme. Dimanche, il a répété qu'il rejetait toute médiation américaine après la reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d'Israël.

"Nous disons à Trump que nous n'accepterons pas son plan, l'affaire du siècle s'est transformée en claque du siècle" , a ironisé Mahmoud Abbas devant le conseil central palestinien. Avant de déclarer : "Le président américain a dit dans un tweet : 'nous ne donnerons plus d'argent aux Palestiniens parce qu'ils rejettent les négociations'. Honte à vous Trump. Quand avons-nous dit que nous rejetions les négociations ? "

Mahmoud Abbas a par ailleurs indiqué que, pour lui, les autorités israéliennes avaient "mis fin" aux accords d'Oslo sur l'autonomie palestinienne signés en 1993.

Récemment, l'Arabie saoudite a rappelé au président palestinien que les Etats-Unis restaient incontournables dans le processus de paix.

La direction palestinienne a gelé les contacts avec l'administration Trump. Aucun dirigeant palestinien ne devrait rencontrer le vice-président Mike Pence attendu à Jérusalem les 22 et 23 janvier.

La reconnaissance de Jérusalem, condamnée par une grande partie de la communauté internationale, a entraîné un regain de tension au Proche-Orient : au moins 16 Palestiniens ont été tués et de nombreuses roquettes ont été lancées sur Israël par les islamistes du Hamas.

Avec Agences

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages