Publicité

8 mars : Darmanin saisit la justice après des appels à tuer des policiers lors de la manifestation féministe

Des slogans très violents ont été scandés lors de la manifestation féminine du 8 mars à Paris, appelant à « brûler les flics ».

POLICE - « Le kérosène, c’est pas pour les avions, c’est pour brûler les flics ». Ces paroles, d’une grande violence, ont été scandées lors de la manifestation féministe du 8 mars à Paris. Plusieurs vidéos tournées lors de ce rassemblement dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, ont fait le tour des réseaux sociaux.

8 mars : à Paris, tensions entre militants pro-Israël et pro-Palestine lors de la marche pour les droits des femmes

« Face à ces propos scandaleux », le ministre de l’Intérieur a annoncé saisir le Procureur de la République de Paris, ce dimanche 10 mars. « Tout sera mis en œuvre pour retrouver les responsables de cette incitation à commettre un crime contre nos policiers et les présenter devant la justice. Total soutien à ceux qui nous protègent. », a-t-il écrit sur X (ex-Twitter).

Le secrétaire général d’Unité SGP Police, Grégory Joron, a signalé ces appels au ministre ce dimanche matin, selon le syndicat de police.

« Silence, les femmes hurlent »

À Paris, des milliers de personnes dont une majorité de femmes, ont défilé lors d’un rassemblement globalement festif, mais émaillé de bousculades entre des manifestants pro-Israël et pro-palestiniens. Dans le cortège figurait l’actrice Judith Godrèche, équipée d’une pancarte « silence, les femmes hurlent ».

Des militantes de l’association Nous vivrons, créée après l’attaque du Hamas en Israël le 7 octobre pour dénoncer les violences sexuelles commises par les commandos de l’organisation islamiste étaient présentes. A leurs slogans « Libérez les otages » ont répondu ceux de « Palestine vaincra » lancés par d’autres manifestants.

Une bousculade entre militants des deux bords a débouché sur le départ des militantes de Nous vivrons encadrées par les policiers de la Brav-M.

À voir également sur Le HuffPost :

Statue de Simone Veil vandalisée : l’Action française de Vendée revendique des dégradations « anti IVG »

IVG dans la Constitution : après le cérémonial, la loi fondamentale promulguée au Journal officiel

VIDÉO - Gérald Darmanin: "Il n'y a pas aujourd'hui de menaces caractérisées par les services de renseignement français ou étrangers pour les Jeux Olympiques"