66 Minutes - "Abasourdi par la bêtise humaine", "10 000 euros dans des implants fessiers", "Le ravage des réseaux sociaux" : Un reportage sur l'obsession des "grosses fesses" scandalise les Twittos

·8 min de lecture
Ce dimanche 5 décembre, un reportage de 66 minutes a scandalisé les internautes. Capture écran M6 (Capture écran M6)

Ce dimanche 5 décembre, M6 a diffusé un nouveau numéro de "66 minutes" et un reportage en particulier a laissé les téléspectateurs sans voix. Certaines femmes sont prêtes à tout pour avoir des fesses rebondies, quitte à dépenser des fortunes ou mettre leur vie en danger. Un comportement qui a scandalisé les internautes.

À l'ère où les réseaux sociaux sont devenus omniprésents dans notre quotidien, les diktats de la beauté n'ont jamais été aussi élevés. Et même si certaines femmes cherchent à prôner le naturel en rappelant qu'Instagram est bourré de filtres, d'autres femmes ne voient que la beauté des stars, ou influenceuses, retouchées. De graves conséquences qui peuvent pousser les jeunes femmes à la quête du "corps parfait", en suivant la mode de 2021.

Ce dimanche 5 décembre, l'émission "66 minutes", diffusée sur M6, s'est intéressée de près à un nouveau "canon de la beauté" : la tendance des fessiers XXL. Si Kim Kardashian ou encore Nicki Minaj sont prises en modèles, de nombreuses stars de télé-réalité ont également succombé à cette mode des "grosses fesses". Et certaines sont prêtes à tout pour leur ressembler, du moins, pour avoir la même silhouette.

Des pratiques dangereuses

Les équipes de M6 ont pointé du doigt des pratiques particulièrement dangereuses au cours de leur reportage. Entre pilules illégales qui promettent de faire grossir uniquement les fesses ou bien des injections réalisées par une non-professionnelle de la santé, cette tendance est devenue un véritable business qui peut faire de terribles ravages. Face à ces images, les internautes ont fait part de leur désarroi.

"Ça fait pitié"

Si ces pratiques dangereuses ont choqué les Twittos, c'est avant tout le témoignage d'une jeune femme, prénommée Sarah, qui a laissé les internautes perplexes. À force de passer son temps sur Instagram, elle complexait sur ses fesses, qu'elle trouvait trop plates. Face à son miroir, elle n'appréciait pas l'image qu'elle renvoyait et ses larmes ont surpris les internautes. Sa réaction jugée "ridicule" par certains a carrément indigné les abonnés de Twitter, qui ont tenu à rappeler qu'il y avait "bien plus grave dans la vie".

Un prix colossal

Pour remédier à ce complexe, Sarah a pris une décision radicale, celle de réaliser une chirurgie esthétique. Comme l'a annoncé le chirurgien, en quatre ans, les opérations pour les fesses ont bondi. En seulement une année, 12 000 interventions légales ont été recensées en France. Mais cela a bien évidemment un coût, et pas des moindres. Pour la mise en place d'implants dans les fesses, Sarah a dû débourser la somme colossale de 10 000 euros. Un prix qui a ulcéré les Twittos, surtout que ces implants n'ont "qu'une espérance de vie" de 10 ans maximum...

D'autres solutions alternatives

Quelques internautes ont trouvé des solutions bien moins coûteuses pour avoir un fessier plus rebondi. Bien évidemment, la pratique d'un sport, et plus particulièrement des squats, a fait l'unanimité, mais certains ont même prôné pour l'acceptation de soi...

"Ça ronge le cerveau des gens"

En tout cas, face à ce reportage de "66 minutes", le constat des internautes est assez désastreux. Pour eux, il n'y a qu'un seul coupable et il s'agit des réseaux sociaux. Internet peut faire des ravages et pousser certains comportements à l'extrême... alors qu'il faut rappeler que peu de choses sont vraies et naturelles. Les Instagrameuses ne montrent que ce qu'elles désirent.

Ce reportage de "66 minutes" a donc tenté d'alerter les jeunes sur les risques des réseaux sociaux. Certaines pratiques peuvent se révéler dangereuses, voire même mortelles, surtout lorsque certains prennent des comprimés sans ordonnance médicale.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :