Publicité

A 65 ans, on peut encore espérer vivre "sans incapacité" entre 11,3 et 12,6 ans

Si l'espérance de vie à la naissance s'allonge régulièrement, ces années ne sont pas forcément vécues en bonne santé. Une subtilité que vient apporter l'indicateur "espérance de vie sans incapacité".

A 65 ans, un homme peut espérer vivre encore 11,3 ans sans être limité dans les activités de la vie quotidienne, et une femme 12,6 ans, selon des statistiques publiées le 23 février 2023 par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) à partir de données de 2021.

Une augmentation depuis 2008

En France, rappelle la DREES, "l'espérance de vie à la naissance s'allonge régulièrement mais ces années ne sont pas toutes nécessairement vécues 'en bonne santé'". C'est pourquoi cette direction publie depuis 2018 un indicateur qui mesure l'espérance de vie en bonne santé. Cette espérance de vie sans incapacité a augmenté depuis 2008, de deux ans et 8 mois pour les hommes et de 2 ans et 7 mois pour les femmes, souligne le service de statistique.

10e place dans l'Union européenne

Parmi les années restant à vivre à 65 ans, la part de celles qui seront vécues sans incapacité est passée de 47,7% à 59,3% entre 2008 et 2021 pour les hommes. Pour les femmes, elle est passée de 44,7% à 54,4%.

En 2020, année la plus récente pour laquelle ces données sont disponibles pour tous les pays européens, la France se situait au dixième rang des pays de l’Union européenne à 27 membres, avec un niveau au-dessus de la moyenne européenne (+ 8 mois). Pour les femmes, la France se situe au cinquième rang, au-dessus de la moyenne européenne (+1 an et 8 mois).

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi