50'Inside - "À jamais dans nos cœurs", "C'est rare qu'un reportage me donne autant d'émotions" : les internautes émus par ce reportage sur Daniel Lévi

Sur Twitter, les téléspectateurs de 50'Inside ont fait part de leur émotion devant ce reportage sur Daniel Lévi.
Sur Twitter, les téléspectateurs de 50'Inside ont fait part de leur émotion devant ce reportage sur Daniel Lévi.

50'Inside a diffusé une nouvelle émission ce samedi 21 janvier. À cette occasion, Nikos Aliagas rend hommage à Daniel Levi, décédé il y a désormais plus de cinq mois. Le reportage revient sur l'histoire de son titre phare, L'Envie d'aimer. Sur Twitter, les internautes ont avoué qu'ils étaient très émus devant ce document nostalgique.

Sa disparition a marqué les esprits. Daniel Lévi nous a quitté le 6 août dernier, à l'âge de 60 ans, à la suite d'un cancer du côlon contre lequel il se battait depuis plusieurs années. Ce samedi 21 janvier, 50'Inside a décidé de rendre hommage à l'interprète de L'envie d'aimer. Tout au long du reportage, l'émission revient sur la création de ce tube. Pascal Obispo, à qui l'on doit l'écriture de la chanson, se confie à ce propos : "Quand il a fait cette chanson, c'était exceptionnel. Il a collé la chanson au plafond. Je dis toujours : 'Plus personne ne pourra chanter L'envie d'aimer comme lui.'"

Et quand Daniel Lévi l'interprète, c'est encore plus puissant, comme l'explique Pascal Obispo : "C'est vrai que ça a été fou. Tous les chanteurs qui étaient avec moi étaient complètement subjugués." Selon Sandrine Lévi, femme du chanteur, il ne l'interprétait jamais de la même façon. "On pouvait écouter cette chanson des milliers de fois, ce n'était jamais la même interprétation." Sur Twitter, plongés dans une nostalgie incroyable, les internautes ont fait part de leur émotion face à ce reportage qui nous emmène dans l'histoire de ce tube. Un véritable hommage au meilleur interprète de cette chanson désormais intergénérationnelle.

La minute de Nikos Aliagas

Des téléspectateurs submergés par l'émotion

Et quand Daniel Lévi l'interprète, c'est encore plus puissant, comme l'explique Pascal Obispo : "C'est vrai que ça a été fou. Tous les chanteurs qui étaient avec moi étaient complètement subjugués." Selon Sandrine Lévi, femme du chanteur, il ne l'interprétait jamais de la même façon. "On pouvait écouter cette chanson des milliers de fois, ce n'était jamais la même interprétation." Sur Twitter, plongé dans une nostalgie incroyable, les internautes ont fait part de leur émotion face à ce reportage qui nous emmène dans l'histoire de ce tube. Un véritable hommage au meilleur interprète de cette chanson désormais gravée dans le marbre.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vidéo. Ce contenu pourrait également vous intéresser