5 choses à savoir sur Disneyland

5 choses à savoir sur Disneyland

Chaque mercredi, Yahoo vous invite à mieux connaître une entreprise. Petits secrets, anecdotes, histoires insolites, ne manquez pas l’occasion d’épater vos amis. Le quatrième épisode de cette série vous emmène au royaume de Mickey : Disneyland. 

1 - 1985, l’année où tout a basculé

Disneyland Paris a bien failli ne jamais exister. En 1985, les décideurs américains se mettent à la recherche du meilleur site pour accueillir le premier parc européen. Les deux géants touristiques du Vieux Continent se livrent une grosse bataille pour décrocher le gros lot : la France (Marne-la-Vallée) et l’Espagne avec deux sites possibles au bord de la Méditerranée (Barcelone et Alicante).

Un temps en avance sur le dossier et malgré l’atout indéniable du climat espagnol, la France double son voisin. Sa situation géographique, au carrefour de l’Europe, et ses deux aéroports internationaux (Roissy et Orly) ont pesé lourd dans la balance.

Prolongement du RER, sortie d’autoroute, prêts à taux ultra-préférentiels, dérogation au repos dominical…La France déroule le tapis rouge à Mickey. Le parc, inauguré en 1992, s'est imposé depuis comme la première destination touristique européenne avec 15 millions de visiteurs par an. 

Selon un rapport du cabinet de conseil SETEC publié en 2017, Disneyland Paris aurait généré 68 milliards d’euros de valeur ajoutée pour l’économie française soit 6,2 % des revenus du tourisme dans l’Hexagone.


2 - Pas de chewing-gum chez Mickey 

Vous pourrez trouver beaucoup de produits différents dans les boutiques de Main Street. En revanche, n’espérez pas y trouver du chewing-gum. Sa vente est interdite dans tous les magasins des propriétés Disney du monde entier. Pourquoi ? Pour éviter que les visiteurs les jettent par terre et dégradent le parc. Dans cette même optique de propreté, des poubelles sont disposées tous les trente mètres dans le parc. Aucune excuse donc pour jeter votre papier sur le sol. 

3 - Du rose pour faire oublier le gris

Comment construire un château qui plaît à un public européen habitué à de tels édifices ? À cette problématique, les Américains ont choisi d’opter pour la fantaisie. C’est pourquoi le château de Disneyland Paris - considéré comme le plus réussi de tous - se distingue largement de ceux que vous trouverez dans les autres parcs aux États-Unis, en Chine et au Japon.

Si le célèbre château de la Belle au Bois Dormant a fait du rose son emblème, ce n’est pas seulement pour plaire aux enfants, mais aussi pour qu’il ressorte mieux avec le ciel souvent gris de la région parisienne. Autre subtilité : il est orienté au Sud. Le but de cette exposition ? Faire que le château ne soit jamais à contre-jour sur les milliers de clichés pris chaque jour par les visiteurs

Le château de Disneyland Paris

4 - Une attraction emblématique aurait pu ne jamais exister

“Au bout du Pôle Nord ou sur l’Equateur, il y a un Jean qui rit, il y a un Jean qui pleure, du soleil de midi au soleil de minuit, on a tous la même vie”. Cette chanson - légèrement entêtante - est la signature de l’attraction It’s a Small World (“La Maison des Poupées” en français).

Au départ, cette ode à la fraternité universelle durant laquelle le voyageur se promène dans une barque n’était que provisoire. Créée pour l'expo de New York 1964-1965 et face au franc succès rencontré, l’attraction a finalement déménagé au parc Disneyland d’Orlando, où elle a débuté le 28 mai 1966. Comme on sait faire plaisir chez Yahoo, on vous met la chanson juste ci-dessous. Ne nous remerciez pas. 

5 - Une grève pour débuter 

Le 12 avril 1992, jour de l’inauguration, une grève sur le RER A rend impossible le voyage en transports en commun depuis Paris jusqu’à la gare de Marne-la-Vallée – Chessy, au pied du parc.

Finalement et malgré ce léger contre-temps, le pire est évité. “L’accès au parc s’est fait sans trop de problèmes, sans le gigantesque embouteillage attendu”, raconte Les Échos. Ce n’est pas tout. “Un attentat à l’explosif a été commis samedi soir, contre un pylône à haute tension, à proximité du site, mais il n’a pas privé le parc d’électricité et une mini-manifestation a rassemblé à Meaux une centaine de riverains hostiles à Euro Disney”, ajoute le quotidien à l’époque.

5 CHOSES À SAVOIR SUR
Épisode 1 - Netflix
Épisode 2 - Decathlon 
Épisode 3 - Ikea

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.