5 chercheuses récompensées par le prix Irène Joliot-Curie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Créé en 2001, le prix Irène Joliot-Curie, qui oeuvre dans la promotion des femmes en science, fête cette année ces 20 ans. Cinq chercheuses viennent d'être récompensées.

Créés en 2001, les prix Irène Joliot-Curie sont décernés chaque année par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cette récompense est organisée avec le soutien de l’Académie des sciences et de l’Académie des technologies, qui en constituent le jury. La 20e édition et son jury présidé par l'astrophysicienne Catherine Cesarsky de l’Académie des sciences vient de faire connaître les conclusions de ses délibérations.

Des scientifiques d'exception

Les lauréates de ce prix, qui veut mettre à l'honneur les réalisations des femmes scientifiques, sont :

  • La physicienne Julie Grollier reçoit le prix de la "Femme scientifique de l’année" (accompagné d'une dotation de 40.000 euros). Elle est directrice de Recherche au CNRS - Unité Mixte de Physique CNRS/Thales, Université Paris-Saclay. Julie Grollier a reçu en 2018 le prix de La Recherche en physique ; son équipe a conçu . La perspective de ces travaux est celle d'une intelligence artificielle pouvant rivaliser, un jour, avec les capacités humaines.

  • Cécile Charrier est récompensée par le prix de la "Jeune Femme scientifique", d'une valeur de 15.000 euros. La docteure en Sciences, cheffe de l’équipe "Développement et Plasticité de la Synapse" à l’Institut de Biologie de l’Ecole Normale Supérieure de Paris est "récompensée pour ses recherches qui étudient comment de nouveaux gènes, apparus au cours de l’évolution humaine, modifient le développement et la plasticité des synapses", précise en ligne

  • Enfin le prix "Femme, recherche et entreprise" (15.000 euros) revient à Odile Hembise Fanton d’Andon. La docteure en mécanique, présidente cofondatrice et Directrice Générale de la société ACRI-ST est récompensée "pour ses travaux de recherche sur des outils de simulation destinés à améliorer la connaissance de l’environnement et sa protection".

Un "prix spécial de l'engagement"

Par ailleurs, si ces trois prix sont remis chaque année, s'y adjoignent deux autres en 2021. C'est une façon de soulig[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles