44 % des femmes n'osent pas parler de certains sujets avec leur médecin traitant

En France, il n'est pas obligatoire d'avoir un médecin traitant. Toutefois, ce professionnel de santé constitue généralement le premier interlocuteur des patient(e)s dans le cadre du parcours de soins coordonnés ; il permet ainsi d'avoir accès à de meilleurs remboursements de la part de l'Assurance maladie, il tient le dossier médical du patient / de la patiente à jour et, en cas d'affection de longue durée (ALD), c'est lui qui établit le protocole de soins.

Oui mais voilà : bien que le médecin traitant soit (théoriquement) une personne de confiance, 44 % des femmes n'osent pas lui confier certains problèmes de santé, selon un sondage OpinionWay pour le site deuxiemeavis.fr paru ce 5 mai 2022. Un chiffre un peu moins élevé chez les hommes puisqu'il n'atteint "que" 30 %.

"Dans le domaine de la santé, il n'y a jamais de questions bêtes"

Cette gène concerne en particulier les jeunes femmes puisque 54 % des Françaises âgées de 18 à 24 ans affirment être mal à l'aise au moment d'aborder des sujets intimes avec leur médecin traitant. Elles ne sont "que" 21 % après l'âge de 65 ans.

"La gêne d’aborder certains sujets ne se cantonne pas à la sphère de l'intime, elle peut aussi concerner des questions précises sur la maladie, questions qui ne seront pas posées au risque de paraître simple d'esprit, analyse Ronan Chastellier, sociologue et co-auteur de cette étude. Or, en particulier dans le domaine de la santé, il n'y a jamais de questions bêtes. Toutes (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Cancer du pancréas : symptômes, causes, pronostic
Comment s'habiller pour ne pas attirer les moustiques ?
Carte des pollens 2022 : risque très élevé pour les graminées sur (presque) tout le territoire
Variole du singe : symptômes, transmission, cas en France
Mucoviscidose : de nouveaux patients vont pouvoir bénéficier de l’association de deux médicaments efficaces

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles