30 % des pharmacies sont en rupture de stock de vaccins contre la grippe

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
13 millions de personnes doivent être vaccinées contre la grippe cette année. (Illustration)
13 millions de personnes doivent être vaccinées contre la grippe cette année. (Illustration)

C'est l'autre sujet majeur qui inquiète les autorités françaises sur le plan sanitaire : l'épidémie saisonnière de grippe arrive, et augmentera la pression que connaissent actuellement les hôpitaux, pandémie de Covid-19 oblige. D'autant que la France semble mal préparée : d'après ce qu'a confié à France Bleu Gilles Bonnefond, président de l'Union syndicale des pharmaciens d'officine (USPO), « 30 % des pharmaciens n'ont plus de vaccin actuellement ».

Le gouvernement a lancé, le 13 octobre dernier, la campagne de prévention contre la grippe saisonnière. 13 millions de personnes doivent être vaccinées cette année, quand seulement 11 millions l'ont été en 2019. Or, « il nous manque actuellement 2 millions de doses, ce qui explique cette pénurie », ajoute Gilles Bonnefond, précisant que « les laboratoires ont choisi d'étaler leurs livraisons plutôt que de les faire en une fois ».

Deux millions de doses ne seront pas délivrées

Le pharmacien explique également que « le gouvernement avait prévu d'avoir 20 % de vaccins en plus cette année, en raison de l'épidémie de coronavirus et tablait sur 15 millions de doses ». Mais le problème, poursuit Gilles Bonnefond, est « qu'en trois semaines, 9,5 millions de vaccins ont déjà été délivrés, principalement pour les personnes cibles, celles qui ont reçu des bons de vaccination. On s'est donc retrouvés en rupture puisque les laboratoires ont décidé d'étaler leurs livraisons jusqu'à début décembre ». Le patron de l'USPO indique [...] Lire la suite