Publicité

Les 3 stades de l'alcoolisme : comment savoir dans lequel je me situe ?

Le terme alcoolisme n’est plus employé par les spécialistes de l’addiction qui lui préfèrent les termes d’addiction à l’alcool ou de troubles de l’usage d’alcool. « Ce trouble de l’usage de l’alcool est une maladie avec des critères de diagnostic (11 critères dans le DSM-5) », rappelle le Pr Mickaël Naassila, professeur de physiologie à l’université de Picardie Jules Verne et directeur de l’unité INSERM U1247 (Groupe de Recherche sur l’Alcool & les Pharmacodépendances – GRAP, Président de la Société Française d’Alcoologie. Celui-ci précise aussi que l’addiction ne se mesure pas à la quantité d’alcool bue mais aux conséquences personnelles, familiales, socio-professionnelles de cette consommation.

Les signes d’une addiction à l’alcool

Certains symptômes doivent vous alerter sur une possible addiction à l’alcool : vous ne pouvez plus vous passer d’une consommation d’alcool, vous augmentez la quantité bue ou la fréquence de consommation, vous ne pouvez plus vous arrêter de boire lorsque vous avez commencé, vous buvez en cachette, vous avez besoin de boire une quantité plus importante d’alcool pour atteindre les mêmes effets (développement d’une tolérance), vous avez des envies de consommer de l’alcool de façon irrépressible, vous passez de plus en plus de temps à rechercher et à consommer des boissons alcoolisées et vous éprouvez de plus en plus de désintérêt pour les autres activités. (...)

Lire la suite sur Top Santé

Vous risquez l’hypertension si vous dormez moins de 7 heures par nuit
"Bébé Ozempic" : attention, ce médicament pourrait favoriser les grossesses non-désirées
Diabète : un podologue avertit sur ce signe à surveiller sur les pieds
Vivre jusqu'à 130 ans serait possible si on évitait ces 5 aliments, estime ce médecin de la longévité
Une molécule, présente dans cette boisson matinale, serait bénéfique pour les muscles