Publicité

24 Heures du Mans : Porsche, la référence à battre

Porsche a remporté sa première victoire aux 24 Heures du Mans en 1970 avec la mythique 917, plus précisément la numéro 23, pilotée par Hans Herrmann et Richard Attwood.  - Credit:Porsche
Porsche a remporté sa première victoire aux 24 Heures du Mans en 1970 avec la mythique 917, plus précisément la numéro 23, pilotée par Hans Herrmann et Richard Attwood. - Credit:Porsche

Fondée en 1931, la marque Porsche n'a commencé à produire en série ses propres modèles qu'en 1948 avec la 356. Conçue sur la base mécanique d'une VW Coccinelle, celle-ci doit donc se contenter d'un 4-cylindres à plat de 1,1 litre développant 40 ch, mais en tire un bon parti grâce à sa légèreté et à sa finesse aérodynamique.

1951, une victoire de classe pour la 356

 - Credit: ©  Porsche
- Credit: © Porsche

Première Porsche engagée aux 24 Heures du Mans pour l'édition 1951, la 356 finit la course et gagne sa catégorie des voitures de moins de 1,1 litre. © Porsche

Désireux d'établir la réputation de la marque dans les domaines de la performance et de la fiabilité, Ferry Porsche suit avec un grand intérêt la reprise des 24 Heures du Mans après la guerre en 1949. À tel point qu'il décide d'y engager une version allégée (en aluminium) et profilée (roues carénées) de sa 356 dès l'édition 1951. L'expérience est concluante puisque la voiture – qui se contente d'un petit 160 km/h dans la ligne droite des Hunaudières – parvient à finir la course en remportant sa catégorie (moins de 1,1 litre) avec, à son volant, un équipage tricolore constitué de Auguste Veuillet (importateur Porsche en France) et Edmond Mouche.

Montée en puissance

 - Credit: ©  Porsche
- Credit: © Porsche

La modeste Porsche 550 RS parvient à rivaliser avec des modèles beaucoup plus puissants. © Porsche

Banc d'essai grandeur nature pour les ingénieurs de Zuffenhausen, l'épreuve des 24 Heures va, à partir de là, être le théâtre de la montée en puissance de Porsche. Dès 1953, l'appariti [...] Lire la suite