Publicité

2024 sera une année exceptionnelle pour l'observation des aurores boréales

2024 sera une année exceptionnelle pour l'observation des aurores boréales

Partir à la recherche d'une aurore boréale signifie généralement réserver un voyage vers des destinations lointaines telles que l'Islande ou la Laponie.

Mais cette année, le phénomène céleste apparaîtra plus près de chez nous.

Les aurores boréales pourraient illuminer le ciel de leurs magnifiques lueurs jusque dans le sud de l'Europe, comme cela a été le cas en novembre 2023.

Voici pourquoi 2024 sera une année exceptionnelle pour les aurores boréales.

Qu'est-ce qu'une aurore boréale ?

Les vifs rubans de rouge, de vert et de magenta communément appelés aurores boréales sont causés par l'interaction de particules provenant du soleil - connues sous le nom de vent solaire - avec l'atmosphère de la planète.

Lorsque ces particules atteignent la Terre, elles sont canalisées par le champ magnétique de notre planète vers les régions polaires.

Cela signifie que dans l'hémisphère nord, le phénomène n'est généralement observé qu'au-dessus du cercle polaire arctique.

Pourquoi les aurores boréales sont-elles parfois visibles plus au sud ?

En novembre de l'année dernière, le ciel nocturne du sud de l'Angleterre à la Slovénie s'est illuminé de magenta et de fuschia grâce à un spectacle d'aurores boréales d'une intensité inhabituelle.

Une importante éruption à la surface du soleil avait été observée par les physiciens solaires la veille de l'événement, de sorte qu'un pic d'activité géomagnétique était prévu pour les jours suivants.

Les aurores se produisent généralement dans une bande appelée "annulus" (un anneau d'environ 3 000 kilomètres de diamètre) centrée sur le pôle magnétique, explique le Met Office britannique. L'arrivée d'une éjection de masse coronale (CME) - une expulsion de plasma et de champ magnétique de la couche la plus externe de l'atmosphère solaire - peut provoquer une expansion de cet anneau, et par conséquent de la zone d'apparition des aurores boréales.

Les aurores sont alors visibles à des latitudes plus basses, jusqu'au Royaume-Uni et plus au sud en Europe, comme ce fut le cas en 2023.

Le ciel éthéré, illuminé d'une gamme sensationnelle de couleurs, a été capturé par des photographes jusqu'aux Pouilles, en Italie, et en Macédoine centrale, en Grèce.

Les palettes locales dépendent des molécules de gaz touchées et de leur position dans l'atmosphère, explique le Met, car différentes quantités d'énergie sont libérées sous la forme de différentes longueurs d'onde de la lumière.

L'oxygène émet une lumière verte lorsqu'il est touché à environ 100 km au-dessus de la Terre, mais à 160-320 km, il produit des aurores entièrement rouges - un spectacle rare. L'azote fait généralement briller le ciel en bleu, mais lorsqu'il se trouve plus haut dans l'atmosphère, la lueur prend une teinte violette.

Pourquoi les aurores boréales sont-elles plus intenses cette année ?

Si vous avez raté les aurores boréales en 2023, ne désespérez pas. Vos chances de les voir sont encore plus élevées que d'habitude cette année, en particulier aux alentours des équinoxes de mars et d'octobre.

Cela s'explique par l'augmentation de l'activité solaire, qui se traduit par des aurores plus lumineuses. Un soleil plus actif n'est pas une raison pour s'alarmer, cela est simplement dû à la position de l'étoile dans son "cycle solaire".

Tous les 11 ans, le champ magnétique du soleil s'inverse complètement. À l'approche de ce pic, en 2024 et 2025, on observera une augmentation spectaculaire des "taches solaires", qui mesurent le degré d'activité de l'astre.

Les aurores boréales seront ainsi plus intenses qu'elles ne l'ont été depuis au moins dix ans. Et, pour une fois, vous n'aurez peut-être pas besoin de réserver un voyage dans le Nord pour les admirer dans toute leur splendeur.