Publicité

1942 : un monde en guerre (Arte) : Anna Mouglalis raconte l'horreur de ceux qui ont vécu la Seconde Guerre Mondiale

1er janvier 1942. La guerre est désormais mondiale. Personne n'est épargné. A Berlin, toutefois, les habitants du IIIe Reich continuent de jouir de conditions de vie bien meilleures qu'ailleurs en Europe. Soucieuse de se conformer au modèle imposé par le régime, Lilly, épouse d'un soldat, confie sa mélancolie à son journal et décide de pimenter son quotidien de femme esseulée. Les Etats-Unis viennent d'entrer dans le conflit. Alleta Sullivan laisse ses cinq garçons partir combattre les Japonais. Que deviendront-ils ? Loin de ces angoisses, Peggy, elle, voit d'abord la guerre comme la promesse d'un travail stable. En Pologne, Mordechai découvre la réalité cachée du programme nazi : il est désigné pour enterrer les corps dans un camp d'extermination...

La voix d’Anna Mouglalis

Avec ce même timbre grave qu’avait Jeanne Moreau, sa voix hypnotique nous guide. On n’est pas dans Le Tourbillon de la vie (air de Jules et Jim, de Truffaut, sur une amitié franco-allemande), mais on plonge dans celui de la mort et de la désolation.

Des témoignages poignants

Ils sont anglais, allemands, tchécoslovaques, singapouriens, américains, japonais, polonais : de jeunes recrues, parfois même des enfants, des mères de famille, des épouses, des fiancées… Leurs lettres, leurs carnets intimes livrent, parfois en toute innocence, de manière ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi