Publicité

15 phrases invraisemblables prononcées par Donald Trump

Depuis qu’il a intégré la course aux présidentielles américaines l’été dernier, le magnat de l’immobilier n’est plus à une polémique près. Heureusement que les médias et experts politiques sont là pour faire un peu de fact-checking.

15 phrases invraisemblables prononcées par Donald Trump

A dix mois du premier tour des présidentielles, Donald Trump est au coude-à-coude avec le sénateur Ted Cruz, qu’il a de grandes chances de battre lors des primaires républicaines. Alors que le Parlement britannique débat actuellement de son éventuelle interdiction sur le territoire du Royaume-Uni, le favori du Grand Old Party continue de haranguer les foules américaines et d’enchaîner les inepties. Cette semaine, l’homme politique le plus controversé de la campagne américaine se pose même en défenseur des chrétiens et cite la Bible avec des fautes.

Il ne se démarque pas seulement par sa capacité à clamer des choses fausses, décrit un journaliste sur FactCheck.org, mais aussi par celle de refuser d’admettre ses torts face aux preuves." Nous avons compilé ses erreurs les plus croustillantes.

 

1)    Trump rabâche à qui veut l’entendre que sa campagne est autofinancée. C’était sans compter la générosité de ses donateurs, qui lui ont fourni près de 6 millions de dollars.

2)    Les gens affluent à la frontière sud a affirmé le candidat républicain, évoquant les migrants mexicains qui arrivent aux Etats-Unis. En réalité, selon le centre de statistiques américain Pew Research, les Mexicains sont plus nombreux à quitter les Etats-Unis qu’à y entrer.

3)    Donald Trump a fait ses choux gras des attaques terroristes du 13 novembre. “Regardez Paris, avec les lois sur le port d’armes les plus restrictives du monde, personne n’avait d’armes sauf les méchants.” Selon un rapport publié en 2007, la France serait en fait le douzième pays le plus armé au monde, avec 30 armes pour 100 habitants, contre 90 aux Etats-Unis, qui plafonnent à la 1ère place.

4)    Lors du premier débat républicain de 2016, le milliardaire new-yorkais a affirmé qu’il avait regardé les réfugiés syriens et observé "très peu de femmes. Très peu d’enfants. Mais beaucoup d’hommes forts, puissants. Jeunes." Or, parmi les 4,6 millions de migrants recensés par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, la présence de femmes et d’hommes est sensiblement égale.

5)    Trump est sûr d’avoir vu des "centaines" de musulmans célébrer le 11 septembre 2001 dans le New Jersey. Il n’y a que lui qui les a vus – la scène de liesse qui a le plus circulé a été tournée en Cisjordanie.

 

6)    81 % des Noirs sont responsables des homicides commis sur des personnes blanches. Voilà ce qu’affirmait un graphique erroné retweeté par Trump en novembre. Sauf que le "Crime Statistics Bureau" à l’origine de ce tableau n’existe pas et ces chiffres non plus.

7)    Poutine ? "Je le connais très bien puisque nous avons tous les deux fait 60 minutes, nous étions "compagnons d’écurie" […] On a cartonné ce soir là", a-t-il dit en référence à une émission diffusée sur CBS le 11 novembre dernier. Sauf que Poutine et Trump ne se sont jamais croisés : le premier enregistrait l’émission depuis la Russie, le second depuis les Etats-Unis.

8)   "Une source extrêmement crédible a appelé mon bureau et m’a dit que l’acte de naissance de Barack Obama était un faux." Même si l’affaire date de 2012, sa bêtise fait toujours sourire. Obama a publié son acte de naissance pour lui prouver qu’il était bien né aux Etats-Unis, dans l’Etat de Hawaï. 

9)    Au cours du débat de novembre 2015, Donald Trump affirmait que les emplois chutaient plus que jamais aux Etats-Unis. Quelques jours plus tard, le département du travail annonçait avoir créé 271 000 emplois de plus en octobre. En 2015, le pays a créé 2,6 millions de postes. 

10) "En juillet 2004, je me suis fermement opposé à la guerre en Irak. J’étais le seul sur cette scène à le faire." affirmait le milliardaire peroxydé lors d’un débat républicain en 2015. En réalité, Trump l’a dit après que la guerre ait débuté (2003) et a ensuite soutenu la réélection de George W. Bush, qui garantissait le prolongement de cette guerre. 

11) "L’autisme est devenue une épidémie. Je suis totalement en faveur des vaccins, mais avec des doses plus petites, sur plus de temps." "Les enfants ne sont pas des chevaux. Stop aux injections de masse" a rabâché le candidat sur les plateaux télé et Twitter. De nombreuses études ont pourtant confirmé l’absence de lien entre les vaccins et l’autisme.

 


12)
Selon Donald Trump, le "vrai" taux de chômage des Etats-Unis est de 20 %. …. Non.

13) Il l’a plus tard rectifié en l’élevant à 42 %.   …Non plus. Il est de 5,5 %.

14) Il l’assure : son livre "Trump : L’art de la négociationest le best-seller économique le mieux vendu de tous les temps. Faux. Depuis sa sortie en 1987, il aurait vendu environ un million d’exemplaires. Trump est à la traîne : même la biographie de Steve Jobs s’est vendue trois fois plus. 

15) Selon le candidat aux primaires républicaines, le 14ème amendement dit que les enfants d’immigrants clandestins nés aux Etats-Unis ne deviennent pas des citoyens états-uniens. C’est l’inverse. Ils deviennent même citoyens de l’Etat dans lequel ils résident