Les 15 moments qui ont marqué la télé en 2012 (1/3)

2012 touche à sa fin. L'occasion pour "Closer.fr" de revenir sur les plus grands moments de cette année télévisuelle. Découvrez la première partie de notre classement – non exhaustif et totalement subjectif !

Des cris, des larmes, des tweets et même des cuisses : l'année télé aura été riche en émotions ! Et comme vous n'avez peut-être pas tout vu, "Closer.fr" a décidé de compiler les 15 meilleurs moments qui ont marqué la télé en 2012 – et fait buzzer à la machine à café le lendemain matin !

15 - Le baiser lesbien d'Audrey Pulvar (D8)

Le 8 novembre, Audrey Pulvar est l'invitée de Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste". L'occasion pour celle qui était encore à l'époque directrice de la rédaction des "Inrockuptibles" d'évoquer la dernière couverture du magazine, déclinée, en soutien au mariage pour tous, en deux versions : la première montrant un couple d'hommes qui s'embrassent, la seconde avec deux femmes se donnant un baiser. Et lorsque Cyril Hanouna demande à Audrey Pulvar de refairela même chosesur le plateau, celle-ci ne se fait pas prier. Elle embrasse alors à pleine bouche Enora Malgré, l'une des chroniqueuses de l'émission... pour le plus grand plaisir de cette dernière !

14 - Christophe Hondelatte s'en prend à Dave (Paris Première)

Y'a du rififi chez Baffie. Le 19 novembre, lors de l'enregistrement de l'émission "17ème sans ascenseur", présentée par Laurent Baffie sur Paris Première, ce dernier reçoit Dave et Christophe Hondelatte. Et alors que l'ancien présentateur de "Faites entrer l'accusé" chante, accompagné du guitariste Marcel Campion, un extrait de son nouvel album, la chanteur hollandais lance un regard moqueur – qui ne plait guère à son voisin de table. "Le mépris de Dave pour les musiciens qu'il appelle 'amateurs' est insupportable. Il a beau être une gloire nationale, je lui (...) Lire la suite sur CloserMag.fr

Rétro 2012 : Les mannequins qui ont marqué l'année
Shakira maman : c'est bidon !
Audrey Pulvar : Le vrai prix de mes lunettes, c'est 3.000 euros !

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.