• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

140 euros pour une photo: dans les conventions de fans, le business des dédicaces payantes

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Millie Bobby Brown dans le teaser de
Millie Bobby Brown dans le teaser de

Dimanche 10 juillet, au Palais des Congrès à Paris s'est tenue la convention Stranger Fan Meet 5, rencontre entre fans de Stranger Things et les acteurs de la série Netflix, Millie Bobby Brown (qui incarne Eleven) et Noah Schnapp (Will Byers), venus pour l'occasion.

Un grand moment de bonheur pour les (jeunes) fans venus là pour approcher leurs idoles. Et un grand coup au porte-monnaie pour les parents qui ont dû débourser plusieurs centaines d'euros pour accéder à l'événement et payer des séances de dédicaces, comme le relate Le Parisien dans un reportage vidéo. Rien que pour un "Pass general access", les fans venus de toute la France et pour certains, de Belgique, avaient dû débourser 139 euros.

140 euros pour une photo avec Millie Bobby Brown

Une fois obtenu le coûteux sésame, il fallait ensuite payer 140 euros pour une photo avec Millie Bobby Brown - seulement 90 euros pour Noah Schnapp, et 105 euros pour un autographe de la jeune actrice. Certaines familles avaient ainsi dépensé jusqu'à 1.000 euros pour l'événement.

Si la pratique a de quoi faire tiquer, surtout auprès de si jeunes fans, elle est courante aux Etats-Unis, où c'est le lot de toutes les conventions de fans. En 2016, le Huffpost se penchait déjà sur la question, à l'occasion du Comic con de Paris, créé en 2009, et notait qu'autographes et photos y étaient payants. Les autographes payants faisaient alors une timide apparition en France. Il fallait alors débourser 15 euros pour un autographe avec Dominic Purcell, l'acteur de Prison Break ou 19 euros pour une signature de Mike Colter, héros de la série Marvel Luke Cage.

En 2015, le Hollywood Reporter évoquait également le prix d'un autographe de Mark Hamill (Luke Skywalker), 125 dollars, ou de la princesse Leia (Carrie Fisher), 70 dollars, à de telles conventions. Et soulignait que la plupart des conventions de comic book et de pop culture facturait ainsi les séances de dédicaces, sans que cela gêne particulièrement les fans, prêts à tout pour rencontrer leurs idoles.

Système bien rodé

Le système est bien rodé outre-Atlantique, et existe depuis les années 1970, rappelle Télérama. Comme le décrivait en 2015 une enquête du même Hollywood Reporter, sur les revenus pour les acteurs, certaines stars, comme Norman Reedus, stars de The Walking Dead, Mark Hamill, ou encore Matt Smith qui a incarné Doctor Who pouvaient alors gagner entre 200.000 et 500.000 dollars pour un week-end de convention.

"Si quelqu'un voulait participer à une convention tous les week-ends, il pourrait gagner plus qu'avec ses cachets d'acteur", expliquait ainsi la star d'Arrow Stephen Amell.

En 2016, Pierre-Yves Binctin, directeur du Comic Con 2016, soulignait auprès du Huffpost que "faire payer les autographes et les photos est une pratique qui s'opère déjà depuis plusieurs années dans les Comic Con à travers le monde" et que la France faisait alors figure "d'exception". C'est désormais bel et bien terminé. Le Paris Manga Sci-fi Show, dont la prochaine édition se tient en décembre 2022, propose également des "Meet and greet" (rencontres avec des artistes) et des dédicaces et séances photos payantes, dont le prix "varie en fonction de l'invité". Les parents n'ont pas fini de payer pour faire plaisir à leur progéniture.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles