Publicité

Il y a 10 ans, le vol Malaysia Airlines MH370 disparaissait : sera-t-il un jour retrouvé ?

C’est l’un des crashs les plus mystérieux de l’histoire de l’aviation. Nous sommes le 8 mars 2014. Le vol MH370 doit rallier Kuala Lumpur à Pékin, avec à son 227 passagers et 12 membres de l’équipage. Le Boeing 777-200 ER, qui a déjà cumulé 53 465 heures de vol, est conduit par le commandant de bord Zaharie Ahmad Shah, un Malaisien de 53 ans. Comme prévu, à 0h41 (heure locale), l’engin décolle de l’aéroport international de Kuala Lumpur. À 1h19, alors que l’avion survole la mer de Chine, le commandant prononce ses derniers mots : “Good night, Malaysian 370”. Une minute et quarante-trois secondes plus tard, le contrôle aérien perd contact avec l’appareil.

À partir de ce moment-là, la suite des événements est floue. Selon le rapport d’enquête malaisien publié en juillet 2018, l’avion est détecté à 2h22 par un radar militaire au-dessus de la mer d'Andaman, au niveau du détroit de Malacca. Ce qui n’est pas sa trajectoire initiale. Quelques minutes plus tard, l’engin est repéré par le satellite d’Inmarsat, une compagnie britannique. L’appareil en orbite le détecte à plusieurs reprises entre 3h41 et 8h11. Le vol MH370 semble aller vers le sud, au-dessus de l'océan Indien, selon les calculs de l’entreprise. Ces derniers sont approximatifs, car l’entreprise est partie du principe que l’avion volait à une altitude et une vitesse constante, précise Le Monde. Selon ces estimations, l’appareil a fini sa course le long du 7ème arc.

Les recherches, menées conjointement entre la Malaisie, la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

C’est quoi le printemps des peuples ?
Comment ont été réalisés les tatouages ​​d'Ötzi, le premier humain tatoué du monde ?
Des cerveaux humains de 12 000 ans découverts dans un état de conservation exceptionnel
Quand a eu lieu la toute première grève de l'histoire ?
Un imposant tombeau de la dynastie Ming découvert presque intact en Chine