Publicité

Boléro : l'impressionnante préparation de Raphaël Personnaz pour devenir le célèbre compositeur

Pascal Chantier
Pascal Chantier

Oscars 2024 : votez pour vos favoris !

Sorti en salles le 6 mars, Boléro nous entraîne en 1928. Alors que Paris vit au rythme des années folles, la danseuse Ida Rubinstein commande à Maurice Ravel la musique de son prochain ballet.

Tétanisé et en panne d’inspiration, le compositeur feuillette les pages de sa vie, les échecs de ses débuts, la fracture de la Grande Guerre, l’amour impossible qu’il éprouve pour sa muse Misia Sert… Ravel va alors plonger au plus profond de lui-même pour créer son oeuvre universelle, le Boléro.

Pour évoquer ce biopic mis en scène par Anne Fontaine, AlloCiné est allé à la rencontre de Raphaël Personnaz, qui s'est glissé dans le costume du célèbre compositeur Maurice Ravel.

AlloCiné : Comment vous êtes-vous préparé pour incarner le rôle de Maurice Ravel ?

Raphaël Personnaz : Maurice Ravel, c'est des brocolis tous les matins ! (rires) Je me suis préparé très concrètement avec un an de cours de piano et 7 à 8 mois pour apprendre à diriger un orchestre. Ça, c'est pour l'aspect 'j'apprends la musique'. J'ai aussi perdu du poids, 10 kilos. Puis j'ai visité sa maison, on apprend beaucoup la psyché du personnage en pénétrant chez lui.

Rien n'a changé, il y a tous ses bibe…

Lire la suite sur AlloCiné

À voir au cinéma : disparue à 62 ans, cette figure historique française a droit a son biopic avec un Raphaël Personnaz transformé

Boléro est-il un bon film ? Voici les premiers avis spectateurs sur le biopic de Maurice Ravel avec Raphaël Personnaz