Publicité

Êtes-vous une éponge émotionnelle ?

Un·e ami·e vous raconte sa rupture, pleine de chagrin. Sur vos joues, des larmes coulent. Une grande tristesse vous envahit. Vous n’aviez pas de lien avec son compagnon ou sa compagne, pourtant. Simplement, vous avez tendance à absorber les émotions négatives des autres. Colère, tension, frustration, leurs ressentis deviennent vôtres. C’est ce qu’on appelle être une “éponge émotionnelle”, explique une psychologue dans Stylist.

Plus que de la compassion et de l’empathie – qui sont plutôt de bons sentiments à éprouver vis-à-vis des personnes qui nous entourent – l’éponge émotionnelle ressent ce que les autres ne montrent pas. Si vous êtes déjà ressorti·e d’une rencontre familiale de très mauvaise humeur alors que vous vous sentiez très bien juste avant, et qu’aucun événement contrariant apparent n’a eu lieu lors de cette réunion, cela devrait vous dire quelque chose.

Lisa Turner, psychologue interrogée par Stylist, explique que plusieurs indicateurs permettent de se rendre compte que vous êtes, en effet, l’éponge émotionnelle dans une relation. Une fatigue intense lorsque vous passez du temps avec une personne en particulier est déjà un bon indice. Mais ce n’est pas tout. Si vous avez l’impression de vous rendre toujours disponible, même lorsque cela ne vous arrange pas, et de faire passer vos propres ressentis au second plan pour quelqu’un qui ne fait jamais de même, il y a de moins en moins de doutes à avoir. Vous savez pertinemment que vous ne pourrez pas régler tous les problèmes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Combien de temps dure une gastro ?
Incompatibilité sexuelle : que faire ? Une psychologue répond
Qu'est-ce que la misokinésie, ce trouble méconnu qui touche une personne sur trois ?
Êtes vous concerné par le "junk sleep", ce sommeil néfaste pour votre cerveau et votre corps ?
Faites-vous une crise du quart de siècle ? Voici comment la gérer