Publicité

Une étude européenne constate l’essor des villes “à l’est de Vienne”

Fait-il bon vivre dans votre ville ? En 2023, des enquêteurs mandatés par la Commission européenne ont posé, parmi beaucoup d’autres, cette question à plus de 70 000 personnes dans 83 localités afin d’évaluer la qualité de vie dans les villes européennes. Parmi ces dernières on trouve les principales métropoles de l’Union européenne, mais aussi des villes de sa périphérie, comme Podgorica, Skopje et même Istanbul et Diyarbakir, en Turquie.

Sans surprise, ce sont deux villes du nord de l’Europe, Copenhague et Groningue, aux Pays-Bas, qui arrivent en tête de ce classement : 96 % de leurs habitants se sont dits heureux d’y vivre. Mais juste derrière, arrive Gdansk, en Pologne, avec 96 % d’habitants heureux. Cela peut paraître surprenant mais c’est totalement justifié, souligne le magazine économique Kapital, à Sofia. Car, poursuit l’hebdomadaire, le plus important dans ce rapport ce sont ses résultats au niveau régional, où l’on constate que des grandes villes de province, comme justement Bourgas, sur la côte sud de la mer Noire en Bulgarie, s’en sortent beaucoup mieux que les capitales.

“Les résultats du rapport de la Commission européenne montrent que, pour que les gens se sentent satisfaits de vivre dans une ville, les opportunités de carrière qu’elle offre, les espaces partagés sûrs et propres, et les services publics tels que les transports, les soins de santé et l’éducation sont particulièrement importants”, poursuit le journal. Et de constater que, dans ce contexte, c’est surtout le “réveil de l’Est qui est remarquable”.

“Un grand nombre des villes où l’on a enregistré la plus forte augmentation de la satisfaction des habitants se trouvent à l’est de Vienne. En moyenne, en Europe de l’Est, 44 % des personnes déclarent que la situation s’est améliorée.”

Sofia, “capitale européenne de la solitude”

Outre le cas de Gdansk, l’étude cite ainsi les villes de Cluj, en Roumanie, et de Bialystok, une autre ville en Pologne. Les deux premières devancent par exemple Copenhague, leader du classement, sur la question “Pensez-vous que vous obtiendrez une aide matérielle en cas de besoin” – avec 87 % et 88 % de réponses positives.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :