Les étranges excuses de Justin Bieber sur Twitter

Mais quelle mouche a donc piqué Justin Bieber? Depuis quelques jours, le chanteur semble être entraîné dans un tourbillon d’ennuis. Cette nuit, sur Twitter, il a tenu à adresser plusieurs messages à ses fans.

On dirait bien que Justin Bieber enchaîne les problèmes… Non seulement il se dispute avec Selena Gomez, mais en plus son nom a été évoqué dans une drôle d’histoire qui a coûté la vie à un photographe… Et ce week-end, le site TMZ publiait des photos qui ont rapidement fait le tour de la toile: un jeune homme qui ressemble comme deux gouttes d’eau au chanteur, en train de fumer ce qui semble être du cannabis. Si Justin n’a ni confirmé, ni infirmé, il a tout de même tenu à répondre à sa manière. Et quoi de plus efficace et rapide que Twitter?

Le jeune chanteur a donc sorti son smartphone et envoyé plusieurs messages à ses millions de fans. Tout d’abord, il a commencé avec une phrase pleine de philosophie: "Je grandis et j’apprends tous les jours. Je fais tout ce que je peux pour devenir meilleur. A chaque coup dur, je me relève". Il s’est ensuite directement adressé à ses fans: "Je vous vois et je vous entends. Je ne veux jamais vous décevoir. Je vous aime".

Le chanteur de "Boyfriend" ne fait pas directement référence aux photos publiées par TMZ, mais le timing ne pouvait être plus parfait. Il a terminé en indiquant qu’il reprenait sa tournée et qu’il était temps de chanter: "ce que je suis censé faire".

Coralie Vincent

Retrouvez cet article sur CloserMag.fr

Adele sur la scène des Oscars 2013 ?
Gérard Depardieu a obtenu son passeport russe
Le JT people de 20H : Brigitte Bardot dérape, Gérard Depardieu atterrit et Cohn-Bendit s’enflamme

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.