Les États-Unis sortent de la tempête Eliott, avec la menace des inondations

BUFFALO, NY - DECEMBER 28: A man clears his sidewalk along South Park Avenue on December 28, 2022 in Buffalo, New York. The historic Winter Storm Elliott dumped up to four feet of snow on the area leaving thousands without power and thirty confirmed dead in the city of Buffalo and the surrounding suburbs.   John Normile/Getty Images/AFP (Photo by John Normile / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)
JOHN NORMILE / Getty Images via AFP BUFFALO, NY - DECEMBER 28: A man clears his sidewalk along South Park Avenue on December 28, 2022 in Buffalo, New York. The historic Winter Storm Elliott dumped up to four feet of snow on the area leaving thousands without power and thirty confirmed dead in the city of Buffalo and the surrounding suburbs. John Normile/Getty Images/AFP (Photo by John Normile / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

ETATS-UNIS - Un redoux (dangereux) après la tempête. Les États-Unis sortaient lentement ce mercredi 28 décembre d’une tempête historique, le « blizzard du siècle », qui a fait au moins 59 morts en quelques jours. Alors que la tempête Eliott passe, les températures remontent en flèche.

En effet, selon les prévisions météorologiques, il fera jusqu’à 10°C jeudi à Chicago, 9°C à New York ou encore 7 à 9°C à Buffalo vendredi. Un écart de température qui donne le tournis alors qu’hier encore à Buffalo les températures ressenties allaient jusqu’à -55 degrés.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Un temps plus chaud arrive, avec des températures supérieures à la normale attendues au cours des deux prochaines semaines [...] de nombreux endroits vont dépasser les 10 degrés Celsius vendredi », note cette chaîne météo.

Avec le redoux, le risque d’inondations

Après cette tempête meurtrière, ce redoux est certes un soulagement, mais il est également annonciateur d’une autre menace : les inondations. « À mesure que les températures se réchauffent, nous nous attendons à ce que la neige fonde et à de possibles inondations causées par une fonte rapide », a alerté Mark Poloncarz, un responsable du comté d’Erie, où se situe la ville de Buffalo. Cette dernière a été particulièrement touchée par la tempête hivernale Eliott.

La gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, a demandé aux diverses agences locales de se préparer en prévision d’« inondations potentiellement dangereuses ». Pompes à eau, générateurs et sacs de sable étaient prêts à être distribués, notamment pour le comté d’Erie, selon un communiqué.

Mercredi, la Garde nationale faisait du porte à porte dans les zones où l’électricité n’avait pas encore été rétablie, pour s’assurer que les habitants étaient en sécurité, a tweeté Mark Poloncarz. L’interdiction de circuler en voiture qui reste en vigueur à Buffalo devrait être levée ce jeudi matin, la plupart des routes étant dégagées, a déclaré le maire de la ville, Byron Brown, mercredi sur CNN.

Ces derniers jours, certains ont critiqué la réponse du comté à la tempête annoncée, estimant que cette interdiction aurait dû être décrétée plus tôt.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Je ne sais pas si ça aurait changé quoi que ce soit, mais c’était ma décision et j’en porte l’entière responsabilité », a réagi Mark Poloncarz.

Les ravages du « blizzard du siècle »

Importantes chutes de neige, vent glacial, baisse brutale des températures... Même dans les régions habituées aux hivers difficiles, les intempéries ont fait des ravages, au point que les équipes de secours se sont parfois elles-mêmes retrouvées bloquées.

Le comté d’Erie dans l’État de New York, près de la frontière avec le Canada, rassemble à lui seul 37 des au moins 59 décès liés à la tempête dans le pays, selon un nouveau bilan mercredi.

Des personnes sont mortes parce qu’elles n’avaient pas de chauffage chez elle par un froid polaire, d’après les autorités. D’autres ont été retrouvées sans vie dans leur voiture ou dans la rue. À Noël, le froid s’est fait ressentir à divers degrés dans une grande partie du pays, jusqu’au Texas et en Floride, peu habitués à de telles conditions météorologiques.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi