États-Unis. Les sombres prédictions du gouvernement américain sur le climat

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À la demande de Joe Biden, l’administration fédérale s’est penchée sur les risques induits par le changement climatique. Tous les aspects de la vie aux États-Unis sont concernés.

“Moins de produits alimentaires ; plus d’accidents de la route ; les décharges de déchets nucléaires frappées par des événements météorologiques extrêmes ; des migrants se pressant en direction des États-Unis, fuyant des calamités pires encore dans leur propre pays.”

Telles seront, rapporte The New York Times, quelques-unes des conséquences du dérèglement climatique pour les États-Unis, à en croire l’État fédéral. Renouant avec un exercice qui avait été conduit sous la présidence de Barack Obama – avant d’être abandonné à l’époque de Donald Trump –, l’administration de Joe Biden a cherché à identifier les principaux risques que pose le réchauffement du climat et à proposer des solutions.

À lire aussi: Climat. Ce que ne dit pas le Giec, c’est à quel point notre mode de vie doit changer

Vingt-trois agences fédérales ont planché sur la question durant plusieurs mois. Le quotidien passe en revue leurs conclusions les plus frappantes suivant les ministères concernés :

  • Agriculture : “Le ministère de l’Agriculture explique comment les bouleversements climatiques mettent en danger l’approvisionnement alimentaire du pays : les variations des températures et des précipitations, la multiplication des insectes ravageurs et des maladies, l’appauvrissement des sols, la disparition des pollinisateurs et la récurrence des

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles