États-Unis. Une mesure clé de Joe Biden pour le climat risque d’être abandonnée

·1 min de lecture

Une disposition visant à verdir la production d’électricité aux États-Unis se heurte à l’opposition de Joe Manchin, sénateur de Virginie-Occidentale, un bastion de l’industrie du charbon dans laquelle il possède des intérêts. Un revers pour le président, qui tombe mal à l’approche de la COP26 sur le climat.

“La mesure la plus décisive du président Biden pour le climat – un programme visant à remplacer rapidement les centrales au charbon et au gaz par de l’énergie éolienne, solaire et nucléaire – sera probablement supprimée du vaste projet de loi débattu au Congrès”, rapporte The New York Times, “d’après des assistants parlementaires et des lobbyistes proches du dossier”.

Cette mesure consisterait à subventionner les fournisseurs d’électricité qui abandonnent les énergies fossiles au profit de renouvelables et à pénaliser les autres, précise le quotidien. Pour certains experts, il s’agirait de “la plus importante politique jamais mise en œuvre aux États-Unis contre le changement climatique”.

À lire aussi: Urgence. Climat : l’“appel à la mobilisation générale” de l’Agence internationale de l’énergie

Elle se heurte toutefois à l’opposition d’un sénateur démocrate, Joe Manchin III, élu de Virginie-Occidentale, un État où les mines de charbon sont un secteur historiquement central et qui est aussi un gros producteur de gaz naturel. Indispensable au camp démocrate – qui ne compte que 50 élus sur 100 au Sénat –, Joe Manchin aurait reçu “dans l’actuel cycle électoral plus de dons de campagne de la part des secteurs du pétrole, du charbon et du gaz que n’importe quel autre sénateur”, selon l’organisation OpenSecrets, citée par The New York Times. Il possède aussi des

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles