Publicité

États-Unis : l'ancien président Donald Trump ne devrait pas être inculpé avant fin avril

Donald Trump le 28 février 2021 - JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le "Washington Post", Politico et le "New York Daily News" affirment ce mercredi, citant des sources proches du dossier, que la justice ne devrait pas se prononcer sur le cas de l'ancien président américain avant le 24 avril.

Après avoir tenu en haleine l'Amérique pendant dix jours, l'hypothétique inculpation au pénal de Donald Trump dans une affaire d'achat du silence d'une actrice de films X ne devrait pas survenir pas avant fin avril, rapporte mercredi la presse.

L'ancien locataire de la Maison Blanche, qui rêve de la "reconquérir" en 2024, doit répondre devant la justice de l'Etat de New York et son procureur pour Manhattan, Alvin Bragg, d'un versement de 130.000 dollars à l'actrice et réalisatrice de films pornographiques Stormy Daniels.

Alors que la presse bruissait de rumeurs début mars d'une possible inculpation, Donald Trump avait réussi un coup d'éclat politique le 18 mars en affirmant sans la moindre preuve sur son réseau social Truth Social qu'il serait "arrêté" et comparaîtrait devant un tribunal new-yorkais trois jours plus tard pour y être inculpé. Mais rien ne s'est passé.

Et le pays a attendu 10 jours cette mise en examen qui serait sans précédent contre un ancien président américain.

Donald Trump nie "tout délit"

Depuis le 20 mars, un grand jury (panel de citoyens aux pouvoirs d'enquête qui travaille de concert avec des procureurs et vote des inculpations) ne s'est réuni qu'à deux reprises et aucune autre convocation n'est programmée. Le parquet de Manhattan assure chaque jour qu'il "ne peut pas commenter les questions liées au grand jury".

De son côté, Donald Trump, qui nie "tout délit" et toute liaison avec Stormy Daniels, avait estimé dimanche et lundi que l'enquête était "morte", une "escroquerie" et une "ingérence électorale" orchestrées par des "voyous" avant la présidentielle de 2024.

Depuis des années, la justice cherche à déterminer si l'ex-président républicain de 76 ans s'est rendu coupable de fausses déclarations, une infraction mineure, ou de manquement aux lois sur le financement électoral, un délit pénal, en ayant versé de l'argent à l'actrice de films pornographiques Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, juste avant sa victoire à la présidentielle de novembre 2016. Dans quel but? Pour qu'elle taise une supposée relation extraconjugale 10 ans plus tôt.

Accusé par Donald Trump d'être un "animal" et un "raciste" et par des républicains d'avoir un "mobile politique", le procureur Bragg, un élu démocrate afro-américain, avait répondu que le milliardaire avait "créé une fausse attente" médiatique sur son inculpation et dénoncé une "ingérence" dans l'enquête.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Pourquoi Donald Trump risque-t-il d'être inculpé ?