Publicité

États-Unis : vers une interdiction totale de TikTok ?

Une application de vidéos déclarée ennemie numéro 1 aux États-Unis ? Pas encore, mais depuis quelques jours, le ton se durcit entre Washington et TikTok.

Premier acte lundi 27 février. La Maison Blanche ordonne aux agences gouvernementales de s'assurer que les appareils et systèmes fédéraux sont dépourvus de la célèbre application TikTok, propriété de la Chine et filiale du groupe chinois ByteDance, à l'instar de la Commission et du parlement européens.

L'administration Biden a en réalité mis en action un plan voté par le Congrès en décembre. Ce dernier avait donné à la Maison Blanche 60 jours pour émettre des directives aux agences. Derrière cette décision, la volonté des législateurs américains de protéger la sécurité nationale, sur fond de crainte que Pékin n'utilise les données d'entreprises chinoises pour espionner les Américains.

Une réflexion est entamée sur une interdiction totale

Second acte mardi 28 février. Des élus républicains de la Chambre des représentants débattent d'un projet de loi concernant un bannissement global de TikTok et d'autres applications menaçants la sécurité nationale selon les États-Unis.

Le texte permettrait au président Joe Biden de promulguer lui-même des interdictions à l'échelle nationale. Comment expliquer l'effervescence crée par une simple application de vidéos, utilisée par près de 100 millions d'Américains ? Nos réponses en trois points.

Pourquoi TikTok inquiète le gouvernement américain ?

Accusation de fuites de données, tr...


Lire la suite sur ParisMatch