Publicité

États-Unis: un homme suspecté d'avoir tué 6 personnes au Texas arrêté

Un homme suspecté d'avoir tué six personnes et blessé trois autres, dont deux agents de police lors d'une équipée sanglante à travers le Texas, a été arrêté à l'issue d'une course-poursuite, ont annoncé mercredi les forces de l'ordre.

À Austin, les premiers tirs ont eu lieu à 10h43 heure locale et ont blessé un agent de police, a indiqué la cheffe par intérim de la police locale, Robin Henderson, lors d'une conférence de presse. Environ une heure plus tard, la police a été appelée sur les lieux d'un double homicide, les deux victimes étant un homme et une femme.

Un cycliste a ensuite été blessé par des tirs dans l'après-midi, ses blessures n'engageant pas son pronostic vital.

Le suspect a pris la fuite

Puis les forces de l'ordre ont été appelées sur les lieux d'un cambriolage, où la police a retrouvé deux victimes décédées et où le suspect est accusé d'avoir tiré sur un agent de police, le blessant, avant de prendre la fuite en voiture.

Après une course-poursuite d'une dizaine de minutes, le véhicule conduit par le suspect est sorti de la route, ce qui a permis son arrestation.

"D'après notre enquête, nous estimons qu'un seul suspect est responsable de tous ces faits", a souligné Robin Henderson.

À San Antonio, les corps d'un homme et d'une femme, probablement ses parents, ont par ailleurs été découverts dans une résidence liée au suspect, a indiqué à la presse le shérif du comté de Bexar, Javier Salazar. "Nous pensons que ce qui s'est passé ici s'est produit avant, puis que le suspect a conduit jusqu'à Austin", a-t-il précisé, décrivant une scène macabre.

40.000 décès liés aux armes à feu en 2023

Transféré en prison, l'homme d'une trentaine d'années était en possession d'une arme à feu lors de son arrestation. Il a été inculpé de meurtre.

Selon le shérif Javier Salazar, il souffrait de problèmes de santé mentale et avait été arrêté en 2022, déjà pour violence sur ses parents et sa soeur. Ce drame "laisse derrière lui des familles dévastées et des habitants bouleversés pour toujours", a regretté Joe Biden.

La récurrence de la violence par armes à feu "n'est pas normale, et nous ne pouvons pas laisser cela devenir normal", s'est indigné le démocrate, en rappelant le triste bilan tenu par le site Gun Violence Archive.

"Rien que cette année", cette organisation, qui fait référence aux Etats-Unis, a recensé plus de 600 attaques ayant fait au moins quatre blessés ou morts, et 40.000 décès causés par des armes à feu, en majorité des suicides.

Article original publié sur BFMTV.com