Publicité

États-Unis: un homme arrêté après avoir tenté d'ouvrir une issue de secours d'un avion en plein vol

États-Unis: un homme arrêté après avoir tenté d'ouvrir une issue de secours d'un avion en plein vol
Des avions United Airlines. (photo d'illustration) - -
Des avions United Airlines. (photo d'illustration) - -

Un homme a été arrêté pour avoir attaqué un agent de bord lors d'un vol d'United Airlines lundi, après avoir tenté d'ouvrir une porte d'une issue de secours, rapportent plusieurs médias américains dont CNN.
Au cours d'un vol United Airlines reliant Los Angeles à Boston, l'équipage a été informé par une alarme qu'une porte de l'avion avait été désarmée. Après inspection, un agent de bord a découvert que la poignée de la porte avait été poussée hors de la position complètement verrouillée.

L'un des agents de bord, qui a vu un passager près de la porte, est alors allé parler à ce dernier nommé Francisco Severo Torres. "Selon des documents judiciaires, l'agent de bord a alors informé le commandant de bord qu'il pensait que Torres constituait une menace pour l'avion et que le commandant de bord devait faire atterrir l'avion dès que possible", a indiqué le ministère de la Justice.

L'agent de bord attaqué avec une cuillère

Peu après, Francisco Severo Torres se serait alors levé de son siège, articulant quelques mots, avant de foncer "vers l'un des agents de bord en s'attaquant à lui avec une cuillère en métal cassée, le frappant au niveau du cou à trois reprises".

Il a ensuite été maîtrisé par d'autres passagers puis, une fois l'avion atterri à l'aéroport international de Boston Logan, placé en garde à vue. Toujours selon CNN, Francisco Severo Torres a expliqué aux forces de l'ordre avoir essayé d'ouvrir une porte de sortie de secours et "avoir eu l'idée" de sauter de l'appareil.

"Grâce à la réaction rapide de notre équipage et de celle des autres passagers, un passager a été maîtrisé", a indiqué United Airlines dans un communiqué, précisant qu'"aucune blessure grave n'avait été rapportée".

La compagnie aérienne a par ailleurs indiqué qu'elle coopérait avec les autorités: "nous avons une tolérance zéro pour tout type de violence sur nos vols, et ce client sera interdit de voler sur United le temps que l'enquête se fasse".

Article original publié sur BFMTV.com