États-Unis. La garde nationale à Minneapolis, en attendant le verdict du procès de Derek Chauvin

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Les plaidoiries finales du procès du policier blanc accusé d’avoir tué George Floyd ont eu lieu lundi 19 avril. À l’approche du verdict, les autorités se préparent dans plusieurs villes américaines à d’éventuelles manifestations.

“Il y a tellement de militaires, on a l’impression d’être dans un film.” À Minneapolis, les autorités anticipent d’éventuelles émeutes liées au procès de Derek Chauvin, le policier accusé du meurtre de George Floyd. Les délibérations des jurés, en huis clos, doivent commencer après les plaidoiries finales du procès du lundi 19 avril.

“À l’heure où le procès de Derek Chauvin touche à sa fin, les autorités de l’État et de la ville se livrent à une démonstration de force qui fait, selon certains, des villes jumelles [Minneapolis et St Paul] une version étrange, inquiétante, presque tirée d’une autre réalité”, commente le Star Tribune. Le journal local affirme que “plusieurs milliers” de membres de la garde nationale sont en postes à Minneapolis “devant les bibliothèques, les laveries, les pharmacies, les restaurants, les bureaux et les épiceries”, à l’initiative du gouverneur Tim Walz, du maire Jacob Frey et des autorités de la ville.

À lire aussi: Violences policières. États-Unis : George Floyd ou la terreur d’être noir

Mais ce type de mesures ne concernent pas que le Minnesota. À New York, Washington, Atlanta ou encore Chicago, “les forces de police se préparent, en prévision d’un éventuel verdict des jurés”,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :