États-Unis. En Floride, un “désastre environnemental” menace la baie de Tampa

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Le débordement potentiel de plus d’1 million de m3 d’eaux usées provenant d’une ancienne mine de phosphate au sud de Tampa a contraint le gouverneur de la Floride à décréter l’état d’urgence samedi 3 avril. Quelque 300 maisons ont été évacuées.

Face à la menace d’une “catastrophe environnementale”, le gouverneur républicain de la Floride Ron DeSantis a déclaré l’état d’urgence dans la région de Tampa samedi 3 avril.

Selon The Miami Herald, les autorités redoutaient en effet des inondations dues à des bassins de rétention industriels contenant plus de 1,5 million de m3 d’eaux usées sur le site de Piney Point, au sud de la baie de Tampa.

Un ordre d’évacuation a même été émis pour 316 maisons du comté de Manatee, dans l’ouest de la Floride.

À lire aussi: Énergie. Au Canada, un projet secret d’importation de déchets nucléaires

Selon The New York Times, une fuite a été signalée le 26 mars dans un étang d’une trentaine d’hectares à proximité d’une ancienne usine de phosphate, mais la situation s’est détériorée ces derniers jours. DeSantis a ainsi déclaré samedi que le déversement d’eaux usées constitue un “danger immédiat et substantiel pour la santé humaine, la sécurité, le bien-être et l’environnement”.

Une rupture soudaine et incontrôlée de la retenue d’eau pourrait inonder les habitations de la région et renverser des piles de phosphogypse (un déchet issu de l’extraction du phosphate), qui retiennent les bassins, explique le quotidien new-yorkais.

Un risque radioactif ?

Selon les autorités fédérales, le phosphogypse contient en outre des

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :