États-Unis. Facebook suspend le compte de Donald Trump pour deux ans

·1 min de lecture

La plateforme avait temporairement ​exclu l’ancien président des États-Unis le 7 janvier pour avoir encouragé ses partisans lors de l’attaque du Capitole à Washington, la veille. Donald Trump dénonce le maintien de cette suspension comme “une insulte” aux Américains qui ont voté pour lui lors de l’élection du 3 novembre 2020.

Facebook a annoncé vendredi 4 juin que la suspension de Donald Trump du réseau social, décidée le 7 janvier dernier pour avoir encouragé ses partisans lors de l’attaque du Capitole à Washington la veille, durerait au moins jusqu’au 7 janvier 2023 – soit deux ans au minimum, rapporte le New York Magazine.

“Compte tenu de la gravité des circonstances qui ont conduit à la suspension de M. Trump, nous pensons que ses actions ont constitué une violation grave de nos règles qui méritent la plus haute sanction disponible dans le cadre des nouveaux protocoles d’application”, explique Nick Clegg, le directeur des affaires publiques de l’entreprise, dans un long communiqué. “À la fin de cette période, nous nous tournerons vers des experts pour évaluer si le risque pour la sécurité publique s’est éloigné.”

En mai, le comité de supervision de Facebook avait maintenu cette suspension imposée à l’ancien président des États-Unis, mais avait jugé que le groupe ne pouvait pas imposer une suspension illimitée et lui avait donné six mois pour déterminer “une réponse proportionnée”.

À lire aussi: Réseaux. Trump ne sera pas de retour sur Facebook avant six mois

Trump dénonce une “insulte” à ses électeurs

”Comme on pouvait s’y attendre”, écrit le New York Magazine, l’ex-chef de l’État n’a pas apprécié cette décision. Dans un communiqué, “qu’il n’a bien sûr pas pu publier sur Facebook”, il l’a qualifiée d’”insulte” à ses électeurs :

La décision de Facebook est une insulte aux 75 millions de personnes, et de nombreuses autres, qui

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :