États-Unis. Eric Adams, le futur maire de New York qui plaît à (presque) tout le monde

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cet ancien policier deviendra le second maire noir de la Grosse Pomme, avec un positionnement plutôt centriste au sein du camp démocrate.

“Eric Adams, le gagnant”, titre le New York Magazine en une de son dernier numéro. Anticipant la victoire du candidat démocrate à la mairie de New York, obtenue avec presque deux tiers des voix le 2 novembre, le magazine a brossé le portrait d’un politicien “apprécié depuis East Brooklyn [un quartier défavorisé] jusqu’à Billionnaires’ Row [ensemble de gratte-ciel luxueux à Manhattan], qui s’apprête à devenir le plus puissant maire depuis des décennies”, annonce la couverture. Et le second Africain-Américain aux commandes de la Grosse Pomme, après David Dinkins en 1990.

“Adams arrivera aux affaires avec un immense pouvoir, sans doute comme le plus puissant édile des temps modernes, explique en effet le New York Magazine. Il a le soutien à la fois des syndicats et des milliardaires, des éditorialistes et des travailleurs des minorités […]. Avec le départ du gouverneur Andrew Cuomo [accusé de harcèlement sexuel], l’appui d’Eric Adams sera le plus convoité dans l’État en 2022, ce qui lui permettra d’influencer la politique de l’État de New York comme peu de maires avant lui. Il a gardé le New York Post [grand tabloïd de droite] avec lui.”

À lire aussi: États-Unis. Une jeune progressiste d’origine asiatique élue

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles