Publicité

États-Unis: une enquête ouverte au Pentagone sur les hospitalisations polémiques de son chef

Le ministère américain de la Défense va lancer une enquête indépendante au sujet de deux hospitalisations longtemps tenues secrètes du chef du Pentagone, Lloyd Austin, qui souffre d'un cancer de la prostate, d'après une note interne diffusée ce jeudi 11 janvier.

"L'objectif de cet examen est d'étudier les rôles, les processus, les procédures, les responsabilités et les actions liés aux hospitalisations du ministre de la Défense entre décembre 2023 et janvier 2024", est-il précisé dans le texte.

Lloyd Austin, 70 ans, avait appris début décembre qu'il souffrait d'un cancer de la prostate. Il avait été opéré le 22 décembre, sous anesthésie générale, puis hospitalisé à nouveau à partir du 1er janvier en raison de complications.

Une communication tardive

Ce diagnostic et ces deux hospitalisations n'ont été communiqués aux hautes autorités du pays, à commencer par le président démocrate Joe Biden, que ces derniers jours, ce qui a provoqué un tollé dans la presse et chez les républicains, en pleine année électorale.

L'enquête du Pentagone, qui sera menée par un inspecteur général indépendant, doit également évaluer si les procédures actuelles au sein du ministère de la Défense sont "suffisantes pour garantir des notifications appropriées au bon moment et un transfert efficace des pouvoirs en cas de maladie ou d'indisponibilité de hauts responsables", selon la note interne.

La polémique, très embarrassante pour le chef de l'État, intervient au moment où la première puissance militaire mondiale est impliquée dans plusieurs conflits majeurs, de l'Ukraine au Proche-Orient.

Si la Maison Blanche a concédé que cette situation n'était "pas idéale", le président a maintenu sa "confiance" à l'égard de son ministre, selon ses porte-paroles.

La Maison Blanche a toutefois ordonné elle aussi un examen des règles applicables en cas d'incapacité de hauts responsables.

Article original publié sur BFMTV.com