Publicité

États-Unis : la Cour suprême du Texas empêche un avortement d’urgence

Un drapeau américain et un drapeau texan flottent à l'entrée d'un bâtiment. (Image d'illustration.)  - Credit:Vincent Isore / MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP
Un drapeau américain et un drapeau texan flottent à l'entrée d'un bâtiment. (Image d'illustration.) - Credit:Vincent Isore / MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP

La Cour suprême du Texas, État américain particulièrement conservateur, a décidé vendredi 8 décembre de suspendre une décision de justice autorisant une femme à la grossesse très risquée de bénéficier d'un avortement d'urgence. « Sans tenir compte du fond, la Cour suspend administrativement la décision du tribunal de district » qui permettait à Kate Cox, 31 ans, d'avorter, a décrit le Centre pour les droits reproductifs (CRR), qui représente Mme Cox devant la justice.

Le procureur général Ken Paxton avait saisi la Cour suprême texane pour faire suspendre la décision rendue jeudi, autorisant Kate Cox à interrompre sa grossesse, qui menaçait sa fertilité et sa vie – une décision rare dans cet État qui interdit l'avortement sauf à de très rares exceptions, une des législations les plus strictes en la matière aux États-Unis.

Le CRR a diffusé une copie de la décision du tribunal. L'instance a indiqué que la requête de Mme Cox resterait devant la Cour pour examen. « Bien que nous espérions toujours que la Cour rejettera en fin de compte la demande de l'État et qu'elle le fera rapidement », explique Molly Duane, l'avocate principale du CRR dit craindre que la décision de justice, reportée, soit synonyme de refus. « Il s'agit de soins médicaux urgents. Kate est déjà enceinte de 20 semaines. C'est la raison pour laquelle les gens ne devraient pas supplier (d'obtenir) des soins médicaux devant un tribunal », a-t-elle déclaré.

Le fœtus atteint de trisomie 18

« La loi tex [...] Lire la suite