Publicité

Aux États-Unis, un collège a retiré les miroirs des toilettes pour empêcher ses élèves de faire des TikTok

Certains élèves de la Southern Alamance Middle School, en Caroline du Nord, se rendaient aux toilettes jusqu’à neuf fois par jour.
alacatr / Getty Images/iStockphoto Certains élèves de la Southern Alamance Middle School, en Caroline du Nord, se rendaient aux toilettes jusqu’à neuf fois par jour.

ADOLESCENCE - Les élèves de ce collège américain passaient trop de temps dans les toilettes à faire des vidéos TikTok. C’est la raison qui a motivé la Southern Alamance Middle School, en Caroline du Nord, à retirer les miroirs des latrines. Certains adolescents en étaient arrivés au point de sécher les cours pour se filmer et se rendaient aux toilettes jusqu’à neuf fois par jour.

« Les élèves allaient aux toilettes pendant de longues périodes et faisaient des vidéos TikTok », a déclaré Les Atkins, responsable des relations publiques de l’établissement, auprès de WFMY. Les miroirs, explique-t-il auprès de la chaîne de télévision locale, occupaient une place centrale dans la mise en scène des vidéos des élèves.

Le collège indique qu’en moyenne, les adolescents utilisaient les toilettes entre trois et quatre fois par jour, mais que la cadence avait peu à peu augmenté pour atteindre jusqu’à sept, huit voire neuf fois par jour.

La solution d’enlever les miroirs a rapidement porté ses fruits. Depuis qu’ils ont été retirés, l’école a constaté que « les élèves se rendent moins souvent aux toilettes, qu’ils y restent moins longtemps, qu’ils sont responsabilisés et que lorsqu’il y a responsabilisation, on constate une grande différence », souligne le responsable. L’établissement essaye en parallèle de sensibiliser les adolescents à leur rapport aux réseaux sociaux.

« Nous essayons d’éduquer les élèves. Nous avons tous des téléphones portables maintenant. Nous devons apprendre à les utiliser. Nous devons apprendre à savoir les mettre de côté », a également insisté Les Atkins auprès de WFMY.

TikTok dans le collimateur des autorités américaines

Un système de laissez-passer numérique, Smart Pass, a également été mis en place, qui oblige les élèves à s’enregistrer à l’entrée et à la sortie des cours, ce qui permet à l’établissement de savoir combien de temps ils passent en dehors des salles de classe.

« Nous nous efforçons de limiter les distractions afin que les élèves puissent se concentrer sur l’apprentissage », a justifié la Southern Alamance Middle School dans une lettre adressée aux parents. « Bien qu’il s’agisse d’un ajustement, nous pensons que ces changements favoriseront un meilleur environnement d’apprentissage en minimisant les perturbations. »

En mai dernier, l’État du Montana avait promulgué une loi pour bannir TikTok, filiale du groupe de tech chinois ByteDance. Le texte devait imposer à Apple et Google de ne plus proposer TikTok dans leurs magasins d’applications mobiles à partir du 1er janvier 2024, sous peine d’une amende de 10 000 dollars par jour et par infraction. Mais fin novembre, un juge fédéral américain a temporairement bloqué cette interdiction. TikTok et ses utilisateurs devraient obtenir gain de cause dans ce dossier.

TikTok est depuis plusieurs mois dans le collimateur des autorités américaines, de nombreux responsables estimant que la plateforme permet à Pékin d’espionner et de manipuler ses 150 millions d’utilisateurs aux États-Unis. L’entreprise a toujours nié ces accusations.

En mai également, la Floride a adopté une loi obligeant les établissements scolaires publics à imposer des règles interdisant l’utilisation des téléphones portables par les élèves pendant les heures de cours. Cet automne, certains sont allés encore plus loin en interdisant aux élèves d’utiliser leur téléphone portable pendant toute la journée scolaire.

À voir également sur Le HuffPost :

La solitude touche beaucoup de Français mais est beaucoup plus présente chez les jeunes, selon cette étude

Sur le sexisme, le rapport du HCE montre que ces clichés ont encore de beaux jours devant eux