États-Unis. Branle-bas de combat sécuritaire à l’approche de l’investiture de Joe Biden

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

De nouvelles manifestations de partisans de Donald Trump sont prévues ce week-end devant les Capitoles des différents États, ainsi que dans la capitale fédérale. Et partout, les mesures de sécurité sont renforcées.

Il n’y a pas que dans la capitale fédérale, Washington, que les mesures de sécurité sont renforcées à l’approche de l’investiture du nouveau président, Joe Biden, qui aura lieu le 20 janvier prochain.

Le FBI a envoyé cette semaine “une alerte aux départements de police de tout le pays sur de possibles manifestations armées dans les cinquante États”, rapporte le New York Times.

À lire aussi: États-Unis. L’assaut du Capitole : chronique d’une insurrection annoncée

De nouvelles manifestations de partisans de Donald Trump sont en effet prévues ce week-end dans de nombreux États ainsi que le jour même de l’investiture du 46e président à Washington.

Tension palpable du Michigan au Texas

Pour le quotidien new-yorkais, la tension est particulièrement palpable dans le Michigan, dont le Capitole a déjà été occupé par des manifestants armés en avril dernier et “qui vient tout juste d’interdire le port d’armes, auparavant autorisé, dans les locaux de son Parlement local”.

En Californie, le gouverneur démocrate de l’État, Gavin Newsom, a souligné que “les services de sécurité étaient en état d’alerte maximale et que la garde nationale serait déployée au besoin en cas de manifestations à Sacramento”, le siège de la législature locale, dans les jours à venir.

À Madison, dans le Wisconsin, les “fenêtres du rez-de-chaussée du Parlement ont été obstruées avec du

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :