États-Unis: blessée par balle par un enfant de 6 ans, une institutrice poursuit son école en justice

L'école Richneck de Newport News le 7 janvier 2023 - JAY PAUL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
L'école Richneck de Newport News le 7 janvier 2023 - JAY PAUL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Une maîtresse d'école américaine, qui avait été blessée par balle par un élève de 6 ans, a annoncé mercredi poursuivre la direction de l'établissement, qui selon elle a ignoré à plusieurs reprises la menace posée par l'enfant.

Le 6 janvier, jour de ce drame qui a choqué l'opinion publique, l'institutrice Abigail Zwerner et ses collègues ont averti à trois reprises les responsables de l'école primaire Richneck à Newport News, en Virginie, que l'élève de CP pouvait être armé et menaçait ses camarades, a assuré Diane Toscano, l'avocate de l'enseignante.

"Mais l'administration de l'école n'a pas paru s'en soucier", a poursuivi l'avocate en détaillant sa plainte en justice, lors d'une conférence de presse mercredi.

L'élève, en possession d'un pistolet Taurus de calibre 9 mm, a tiré une balle qui a perforé la main de Abigail Zwerner, avant de l'atteindre à la poitrine.

La victime âgée de 25 ans a affirmé avoir prévenu le matin la direction de l'établissement que le garçon, dont l'identité n'a pas été révélée, avait menacé de frapper un autre enfant.

D'autres avertissements d'enseignants

Une heure après, un autre enseignant avait lui averti que l'enfant avait probablement apporté un pistolet à l'école sans qu'il ait pu l'apercevoir dans son cartable.

Enfin, un troisième instituteur a signalé qu'un élève lui avait dit en pleurant qu'il venait de voir l'arme et d'être menacé avec.

Malgré ces avertissements, les enseignants n'ont pas obtenu la permission de fouiller l'élève.

"Cette tragédie aurait pu être totalement évitée si les responsables de la sécurité de l'école avaient joué leur rôle et pris des mesures lorsqu'ils ont eu connaissance d'un danger imminent", a déclaré Diane Toscano.

L'enseignante a survécu à une balle dans la poitrine mais doit subir d'autres opérations.

Les autorités locales ont décidé de retirer temporairement la garde de l'enfant à ses parents et de le faire admettre dans un centre médical, en attendant de décider d'éventuelles poursuites.

Compte tenu de son jeune âge, il devrait être considéré comme irresponsable sur le plan pénal, même si la police a qualifié le tir d'"intentionnel".

Ses parents pourraient en revanche être inculpés pour violation d'une loi locale qui interdit de laisser des armes chargées accessibles à des enfants de moins de 14 ans.

Article original publié sur BFMTV.com