Publicité

États-Unis: une alpiniste meurt en sauvant la vie de sa partenaire d'escalade sur une cascade gelée

La victime, âgée de 41 ans, a perdu la vie en escaladant une cascade gelée le 2 avril dernier dans l'Utah. Une troisième personne a chuté d'une dizaine de mètres.

Meg O'Neil, 41 ans, est morte le 2 avril en mettant en sécurité sa partenaire d'escalade, alors qu'elles escaladaient toutes deux une cascade gelée dans l'Utah, aux États-Unis, rapporte The Guardian.

"Une alpiniste a poussé sa camarade d'escalade, âgée de 21 ans, hors du passage, ce qui a probablement sauvé sa vie. (...) Malheureusement, l'alpiniste qui a poussé sa camarade hors de la glace qui s'écroulait s'est retrouvée coincée en dessous de deux gros blocs de glace et n'a pas survécu", a déclaré sur Facebook le bureau du shérif du comté de Duchesne.

C'est la jeune alpiniste de 21 ans, dont la vie a été sauvée de justesse, qui a pu regagner la terre ferme et contacter les secours, leur indiquant qu'une colonne de glace s'effondrait. Un troisième homme de 34 ans, qui accompagnait les deux alpinistes, est tombé d'environ 12 mètres. Il a été transféré dans un hôpital de la région avec de sérieuses blessures.

Un énorme bloc de glace

Les photos partagées par le bureau du shérif permettent de mieux comprendre les circonstances de l'accident. On y voit la cascade gelée, d'où s'est apparemment détaché un bloc de glace. Montré dans une seconde photo, ce dernier choque par sa taille, puisque sa circonférence est plus importante que la taille du secouriste qui se tient à côté.

Des équipes de recherches et les secours se sont relayés de nombreuses heures afin de retrouver le corps de la victime, rapporte CBS.

"Nous présentons nos sincères condoléances à tous ceux affectés par cette tragédie, à la famille de cette brave, courageuse femme qui a perdu la vie en sauveant une autre", continue le message partagé sur Facebook, où apparaît également une photo montrant deux roses déposées dans la neige.

"Nous avons perdu une amie chère"

La femme de 41 ans qui a perdu la vie le 2 avril se prénommait Meg O’Neill. Selon les informations du Guardian, elle travaillait pour Embark Outdoors, une association qui entend encourager et stimuler de jeunes femmes réfugiées aux États-Unis grâce à l'escalade et aux sports de plein-air.

"Dans un acte qui en dit tant sur elle, Meg s'est assurée que ses coéquipiers sur le sol étaient en sécurité avant qu'elle ne soit tuée par une chute de débris", a indiqué sur son compte Instagram Embark Outdoors.

"Nous avons perdu une amie chère, un héros et notre leader sans peur", a continué l'association.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Vincent Lagaf' : "Tu réalises qu'en un seconde, la vie change"