Publicité

État d’urgence déclaré en Californie face aux fortes pluies et risques d’inondations

ÉTATS-UNIS - Des pluies torrentielles et des rivières déchaînées : la Californie encaisse sa deuxième tempête en une semaine, et le pire reste à venir. Ce dimanche 4 février, le gouverneur de Californie Gavin Newsom a en conséquence déclaré l’état d’urgence pour huit comtés, dont la population dépasse, au total, 20 millions de personnes.

Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus, l’orage a donné lieu à d’impressionnants sauvetages. À San Jose, les pompiers sont notamment venus à la rescousse d’un groupe de personnes accompagné de leurs chiens, pris au piège d’une rivière en crue. À Los Angeles, ce sont plutôt les routes qui sont sous l’eau : plusieurs conducteurs ont dû être secourus des inondations, et un glissement de terrain a envahi une partie de l’autoroute dans la banlieue de la mégalopole.

Au total, d’après Reuters ce sont environ 900 000 foyers californiens que la tempête a privés d’électricité. De nombreuses chutes d’arbres ainsi que des vents puissants compliquent par ailleurs l’évaluation des dommages, et donc le rétablissement du courant a expliqué le New York Times. La maire de Los Angeles a par ailleurs encouragé les habitants à rester chez eux, et à télétravailler si possible en raison de vents violents et de potentielles tornades.

Fin janvier, la Californie avait déjà face à un premier orage, donnant lieu à de fortes pluies. Ces deux tempêtes qui se sont récemment abattues sur la côte ouest des États-Unis sont nourries par ce que l’on appelle des « rivières atmosphériques ». Ces gigantesques couloirs de pluie transportent la vapeur d’eau emmagasinée dans les tropiques, souvent autour d’Hawaï, ce qui leur vaut le surnom de « Pineapple Express ».

À voir également sur Le HuffPost :

À la Réunion, les crues impressionnantes font deux morts emportés dans leurs voitures

La tempête Isha a semé le chaos dans les airs et a fait de ces vols un véritable enfer