Publicité

"Il était tout simplement lumineux": Jean-Luc Mélenchon rend hommage à Robert Badinter

Jean-Luc Mélenchon a rendu hommage à Robert Badinter ce vendredi 9 février sur X (ex-Twitter), saluant la mémoire d'un homme qu'il a "tellement admiré", quelques minutes après l'annonce du décès à 95 ans de l'ex-garde des Sceaux de François Mitterrand, célèbre notamment pour avoir porté la réforme de l'abolition de la peine de mort en 1981.

"C'était un orateur qui faisait vivre ses mots comme des poésies. Il raisonnait en parlant et sa force de conviction était alors sans pareille", a écrit le leader de La France insoumise, qui a siégé "à ses côtés au Sénat", lorsqu'il était encore au Parti socialiste.

"Je n'ai jamais croisé un autre être de cette nature"

Durant la dernière élection présidentielle, l'ex-président du Conseil constitutionnel avait critiqué sur BFMTV la prise de position de Jean-Luc Mélenchon au soir du premier tour: "J'aurais préféré qu'il dise beaucoup plus clairement: pour battre madame Le Pen, il faut voter Macron", avait-il dit.

"Peu importe les désaccords", estime l'insoumis ce vendredi sur X, avant de louer encore les qualités de Robert Badinter: "Je n'ai jamais croisé un autre être de cette nature. Il était tout simplement lumineux."

Dans son sillage, Mathilde Panot, cheffe des députés LFI, a également rendu hommage à Robert Badinter, en citant ses mots à la tribune de l'Assemblée nationale le 17 septembre 1981 pour défendre l'abolition de la peine de mort: "Partout, dans le monde, et sans aucune exception, où triomphent la dictature et le mépris des droits de l’homme, partout vous y trouvez inscrite, en caractères sanglants, la peine de mort."

Article original publié sur BFMTV.com