Il était un fois dans l’Ouest : Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach auraient pu revenir !

[Url href='https://twitter.com/GauthJurgensen']Gauthier Jurgensen (@GauthJurgensen)[/url]
Le chef d’œuvre du western spaghetti signé Sergio Leone "Il était une fois dans l’Ouest" est de retour sur grand écran ! Saviez-vous qu’on aurait pu y retrouver le Bon, la Brute et le Truand dans la scène d’intro ?

La scène est devenue légendaire au fil des ans : trois mercenaires attendent un mystérieux inconnu dans une gare. L’Homme à l’Harmonica – sous les traits de Charles Bronson – doit arriver par le prochain train.  A son arrêt en gare, aucune trace de la personne recherchée. Les trois assassins sont sur le point de mettre les voiles quand, au départ du train, une silhouette apparaît dans la profondeur de champ.

L’échange est de courte durée : "Vous avez un cheval pour moi ?", dit l’inconnu à l’harmonica. Après avoir lancé un regard en direction de leurs trois montures, un mercenaire se moque : "Question chevaux, on est un peu juste. On s’excuse." Ultime provocation de Charles Bronson : "J’en vois deux qui ne sont à personne." Les coups de feu retentissent, trois cow-boys tombent et l’Homme à l’Harmonica devient le nouveau héros du western spaghetti à la Sergio Leone.

Les dix westerns qu'il faut avoir vus dans sa vie

Drôle de coup de théâtre dans la carrière du cinéaste : Sergio Leone nous avait pourtant habitués à tourner des westerns avec Clint Eastwood dans le premier rôle ! Qu'on l'appelle Joe, Blondin ou L'homme sans nom dans la Trilogie du Dollar (1964 - 1966), le héros, c'était toujours lui. Pourquoi ce changement soudain de visage pour incarner le rôle principal de ses films ? La réponse à cette énigme, plus étonnante que prévue, se trouve dans "Conversations avec Sergio Leone de Noël Simsolo" (éd. Cahiers du Cinéma 1987) :

"Depuis plusieurs années, je savais que Clint allait devenir une superstar. Mais nous avions eu un petit problème quand je préparais Il était une fois dans l’Ouest. Pour la scène de la gare, j’avais prévu que les trois hommes qui accueilleraient Harmonica seraient les personnages du Bon, la Brute et le Truand. Lee Van Cleef et Eli Wallach ont accepté. Clint a refusé. J’ai abandonné cette idée de référence ironique. Je suis resté sans voir Clint pendant de longues années. Alors que je tournais Il était une fois en Amérique, Eastwood est venu me voir à mon hôtel. Nous avons évoqué le passé. Il témoignait d’un grand respect à mon égard... On m’a souvent demandé de refaire un film avec lui. Je refuse chaque fois. C’est une chose impossible."

C’est ainsi que s’est conclue la célèbre collaboration cinématographique entre le comédien Clint Eastwood et l’homme qui fit de lui une légende : le cinéaste Sergio Leone. C’est d’ailleurs en hommage à cette association fructueuse que Clint Eastwood dédiera son chef d’œuvre du western crépusculaire Impitoyable à "Sergio et Don". On parle évidemment de Sergio Leone et Don Siegel, morts à deux ans d’écart (avril 1989 pour le premier, avril 1991 pour le second). Mais les légendes du far-west ne meurent jamais vraiment…

Découvrez la bande annonce d'Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone