Publicité

"Tu étais un ange sur terre" : La mannequin Gisele Bündchen rend un vibrant hommage à sa mère morte d’un cancer

Le dimanche 28 janvier, Vânia Nonnenmacher est décédée à l’hôpital Moinhos de Vento au Brésil des suites d’un cancer. Elle laisse derrière elle six enfants à savoir Rafaela, Graziela, Gabriela, Raquel, Patricia et sa sœur jumelle Gisele Bündchen. La mannequin a tenu à lui rendre hommage sur Instagram a travers un manège de photos nous la montrant en compagnie de sa mère. C’est à travers deux textes : un en anglais et un en portugais que son hommage s’est effectué ce mardi 30 janvier. "Ma petite maman adorée, ça fait mal de savoir que je ne peux plus te serrer dans mes bras, mais je sais que tu veilleras toujours sur nous", a-t-elle commencé à écrire. Gisele Bündchen était extrêmement proche de sa mère. Cette dernière l’a beaucoup aidée tout au long de sa vie et de son parcours. "Tu étais un ange sur terre, toujours à aider tout le monde autour de toi. Je suis tellement reconnaissant d'être ta fille et d'avoir appris de toi. Merci d'être le meilleur exemple d'amour, de force, de compassion, de courage et de grâce", a-t-elle continué.

À lire également

"Elle a fini comme une merde" : Sandrine Bonnaire évoque avec colère la mort "inacceptable" de sa mère en Ehpad

Les valeurs transmises par sa mère continueront de vivre à travers la mannequin Gisele Bündchen. "Je chérirai toujours les beaux souvenirs que nous avons partagés et je vivrai selon les valeurs que tu m'as enseignées. Tu vivras pour toujours à travers les nombreuses vies que tu as touchées. Merci de m'avoir donné cinq meilleurs amis pour la vie. Ton amour nous guidera toujours. Je te verrai dans mes rêves. Je t'aime", a-t-elle conclu.

La femme de 43 ans a notamment pu compter sur le soutien de bon nombre de ses amis telles que Linda Evengliesta. "Je t'envoie de l’amour", lui a-t-elle témoigné sous sa photo. La mannequin Marta Hunt lui a écrit pour sa part : "Toutes mes condoléances". Iselin Steiro a ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi