Éric Zemmour se dit "philosophiquement pour" la peine de mort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Eric Zemmour sur BFMTV.  - BFMTV
Eric Zemmour sur BFMTV. - BFMTV

Invité ce mercredi matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC, le polémiste Eric Zemmour s'est déclaré "philosophiquement" favorable à la peine capitale.

"Je ne pense pas qu'on ait bien fait d'abolir la peine de mort. Philosophiquement, j'y suis favorable", a lancé l'écrivain, dont le livre La France n'a pas dit son dernier mot sort ce jeudi en librairie.

Loin de juger sa position comme isolée, Éric Zemmour se considère en phase avec l'opinion publique.

"Une majorité de Français est favorable à la peine de mort, encore aujourd'hui. Quand on va exécuter les terroristes au Bataclan en Syrie, on la rétablit d'une certaine façon (...)", a-t-il argumenté.

"D'autres priorités"

De là à imaginer le rétablissement de la peine capitale intégrer le programme du futur candidat Zemmour? Pas vraiment, si l'on en croit l'intéressé, qui juge une telle réforme sociétale difficilement envisageable dans l'immédiat.

"Ce n'est pas quelque chose qu'on va faire tout de suite. Il y a d'autres priorités", a estimé l'écrivain.

Si Eric Zemmour ne s'est pas officiellement prononcé sur sa candidature à la présidentielle, ses ambitions élyséennes ne font que peu de doute. Et son profil commence à inquiéter ses adversaires: dans un sondage Elabe pour BFMTV, le polémiste se voit crédité de 8% d'intentions de vote, puisés pour beaucoup dans le socle électoral de Marine Le Pen.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles