Énergie. Les producteurs de pétrole rouvrent prudemment les vannes

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Encouragés par la remontée des prix de l’or noir et les perspectives de vaccins anti-Covid-19, les pays exportateurs de pétrole ont annoncé jeudi une augmentation prudente de la production à partir de janvier.

Les experts tablaient sur un statu quo pour les prochains mois, mais l’OPEP et ses alliés ont accouché jeudi d’une “décision inattendue : une augmentation de la production de 500 000 barils par jour, et des réunions mensuelles des ministres de l’énergie pour réévaluer l’équilibre entre l’offre et la demande”, observe NPR.

Cet accord conclu par l’Opep et la Russie – Opep +, dans le jargon pétrolier – réduit légèrement l’ampleur des coupes drastiques opérées dans la production depuis le début de la pandémie de Covid-19. “La production ne sera plus réduite que de 7,2 millions de barils par jour à partir de janvier, contre 7,7 millions de barils par jour actuellement”, explique Al Jazira.

Le site de Fox Business rappelle que le cartel avait dû réduire sa production dans des proportions historiques, en avril dernier, “pour essayer de stabiliser le marché, alors que les confinements imposés à travers le monde pour ralentir la propagation du Covid-19 avaient entraîné un effondrement de la demande, de l’ordre de 25 à 30 millions de barils par jour”.

Pour le Wall Street Journal, la décision de l’Opep de rouvrir le robinet de l’or noir, même timidement, “suggère que les plus grands producteurs mondiaux considèrent que le pire de la crise de la demande provoquée par la pandémie est derrière eux”.

Le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :