Un élu veut faire payer le stationnement des deux-roues motorisés à Paris

Pierre-Yves Bournazel défend jeudi la mise en place à Paris d'un stationnement payant pour les deux-roues motorisés. 

L'élu de centre-droit Pierre-Yves Bournazel défend jeudi la mise en place à Paris d'un stationnement payant pour les deux-roues motorisés, responsables d'une "anarchie" sur les trottoirs, un voeu soutenu par les écologistes mais qui a peu de chance d'être adopté.

Il faut "créer 15.000 places supplémentaires, portant à 50.000 le nombre de places dédiées aux deux et trois-roues motorisés" pour "redonner de la place, de la fluidité et mieux protéger les piétons sur les trottoirs", plaide Pierre-Yves Bournazel, président du groupe "100% Paris" et candidat à la mairie de Paris.

Un "obstacle à la bonne circulation des piétons"

L'"anarchie de leur stationnement" crée un "obstacle à la bonne circulation des piétons", s'insurge l'élu qui regrette que "depuis 2014, seules 4.540 des 20.000 places annoncées par Anne Hidalgo ont été créées".

Or, il faut "apaiser l'espace public, lutter contre la pollution et le bruit" et "accélérer la transition écologique des deux-roues motorisés (qui) sont plus polluants que les voitures", plaide l'élu dont le voeu sera analysé jeudi après-midi par les élus réunis au Conseil de Paris.

Des recettes évaluées à "30 millions d'euros"

Son groupe propose ainsi de faire payer aux conducteurs de deux-roues ou trois-roues "0,50 euros par jour pour le stationnement résidentiel, 1,30 euro la première heure en zone centrale, 0,80 euro en zone périphérique". Les recettes ainsi créées sont évaluées à "30 millions d'euros" et permettront de "créer les nouveaux emplacements sécurisés", et de "mieux entretenir la voirie", assure-t-il dans un communiqué.

"Nous slalomons sur les trottoirs pour nous frayer un chemin sur un espace public encombré", a abondé dans une tribune publiée mercredi soir le candidat (EELV) à la(...)


Lire la suite sur Paris Match