Publicité

Électroménager, smartphone, trottinette : le bonus réparation accordé aux consommateurs va doubler

Ce dispositif d'aide à la réparation des appareils électroniques lancé en décembre dernier n'a pas rencontré son public... Alors, l'État double l'enveloppe ! À partir du 1er juillet 2023, le bonus réparation, soit la réduction accordée aux consommateurs qui choisissent de réparer leur lave-linge, téléviseur ou ordinateur au lieu d'en acheter un nouveau, pourra aller jusqu'à 50 et 90 € ! Bien sûr, il y a des conditions à respecter. On fait le point.

Les services de l'État ont bien été obligés de constater que les ambitions affichées pour ce "bonus réparation" n'étaient, jusqu'ici, clairement pas à la hauteur de la réalité. L'enveloppe dédiée à ce système de ristourne, qui est censé pousser les Français à se tourner vers les réparateurs, en les rendant plus abordables, est de 62 millions d'euros sur un an. Or, seulement 500 000 euros ont été dépensés en quatre mois, soit moins de 0,9 % du budget annuel.

Une cinquantaine d’appareils sont concernés par cette aide : du réfrigérateur à la tondeuse à gazon en passant par les bouilloires, les caves à vin et les trottinettes électriques, et bien sûr, la plupart des produits high-tech les plus courants. Voir la liste complète ici. D’autres produits, comme les imprimantes ou les robots culinaires, seront éligibles en 2024. Or, seulement 20 000 personnes ont bénéficié de cette réduction qui permettait de gagner 20 € sur la réparation d'un four ou 45 € sur celle d'un ordinateur portable. En effet, les conditions étaient plutôt strictes et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Kia Niro EV, le crossover familial 100 % électrique nouvelle génération
Incroyable orage vert-bleu au Texas : comment le ciel peut-il prendre cette couleur ?
Tortue molle géante : cet animal "rare et sacré" au Vietnam va disparaître
Comment est recyclé le petit électroménager ?
Ce projet fou pour contrer le réchauffement climatique