Publicité

Élections américaines: DeSantis se retire de la course à l'investiture républicaine et soutiendra Trump

Ron DeSantis, gouverneur de Floride, se retire de la course à l'investiture républicaine et annonce ce dimanche 21 janvier qu'il soutiendra Donald Trump en vue de l'élection présidentielle de novembre.

"Je suspends aujourd'hui ma campagne", a-t-il dit dans une vidéo publiée sur X (ex-Twitter).

"Il est clair selon moi que la majorité des électeurs républicains de la primaire veulent donner une autre chance à Donald Trump", a-t-il ajouté.

Dégringolade dans les sondages

Pressenti il y a quelques mois comme étant le principal adversaire à l'ancien président américain, Ron DeSantis, 45 ans, était parfois donné gagnant face à Donald Trump pour l'investiture républicaine dans les enquêtes d'opinion début 2023.

Son retrait laisse ainsi la voie libre à un duel entre Donald Trump, favori des sondages, et son ancienne ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Nikki Haley, pour affronter l'actuel président Blanche Joe Biden en novembre.

"Je ne peux pas demander à nos bénévoles de donner de leur temps et de leur argent si nous n'avons pas un chemin clair vers la victoire", a-t-il justifié dans sa vidéo.

"J'ai eu des désaccords avec Donald Trump, comme sur la pandémie de coronavirus", mais "Trump est meilleur que le sortant actuel, Joe Biden", a-t-il ajouté.

21% des voix dans l'Iowa

Lors de la première primaire républicaine dans l'Iowa la semaine dernière, Donald Trump a recueilli plus de 50% des voix. Ron DeSantis est arrivé deuxième, loin derrière, avec 21% des suffrages.

L'ancien locataire de la Maison Blanche l'a notamment devancé dans les bastions conservateurs de cet État, où vivent de nombreux électeurs évangéliques, pourtant courtisés par le gouverneur de Floride. Ce dernier avait particulièrement misé sur l'Iowa, visitant chacun des 99 comtés de l'État et y déployant une grande partie de ses fonds.

L'annonce du retrait de Ron DeSantis intervient à deux jours des primaires dans l'État du New Hampshire.

Article original publié sur BFMTV.com