Éducation. Sous l’impulsion du Royaume-Uni, le G7 veut scolariser 40 millions de jeunes filles

BBC News Online (Londres)
·1 min de lecture

Les puissances du G7 s’apprêtent à signer une convention collective sur l’éducation des filles, mercredi 5 mai, en engageant 15 milliards de dollars sur deux ans pour soutenir la scolarisation des femmes des pays en voie de développement.

Le gouvernement britannique propose de mettre “l’égalité des genres au cœur de la coopération mondiale pour reconstruire en mieux” après le Covid-19, rapporte la BBC. À la tête de la prochaine réunion du G7 organisée en Cornouailles le mois prochain, le Royaume-Uni mène le projet d’une convention collective sur l’éducation des filles. Celle-ci doit être officiellement signée mercredi 5 mai. Elle engagera les autres membres du groupe (France, Italie, Allemagne, Japon, États-Unis, Canada) ainsi que l’Union européenne.

Autour d’un plan de 15 milliards de dollars, les nouveaux objectifs formulés par les puissances doivent contribuer à dispenser une formation continue à des millions de jeunes femmes dans les pays en voie de développement. L’engagement vise à transformer “la fortune non seulement des individus mais aussi des communautés et des nations entières”, assure le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab.

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :