Publicité

Édouard Philippe trouve la composition du nouveau gouvernement "surprenante"

L'ancien Premier ministre est sorti du bois dans La Tribune Dimanche. L'occasion de soutenir l'exécutif, tout en cultivant sa singularité en vue de 2027.

Sa parole est rare et jamais anodine. L'ex-Premier ministre Édouard Philippe s'est exprimé dans La Tribune Dimanche ce week-end, revenant ainsi sur les derniers changements opérés au sein du gouvernement entre le remaniement et la nomination comme nouveau Premier ministre de Gabriel Attal. L'occasion pour le patron d'Horizons de faire un pas de côté.

Une composition du gouvernement "surprenante"

Certes, il se montre élogieux envers le successeur d'Élisabeth Borne, même si lui plaidait pour le maintien de cette dernière à Matignon. "En nommant Gabriel, le président a renoué avec une certaine forme d’audace", reconnaît-il, louant le "talent" de ce chef de gouvernement, dont la popularité pourrait néanmoins lui faire de l'ombre. Idem pour sa politique orientée à droite.

Pour le reste, Édouard Philippe ne fait pas vraiment preuve d'enthousiasme. Le candidat putatif à la prochaine présidentielle, en 2027, juge "la composition du gouvernement surprenante".

"J’ai regardé ce qui s’est passé avec intérêt et une certaine distance. Sans m’énerver, et en sachant que l’essentiel est moins la composition du gouvernement que ce qu’il doit faire", explique-t-il.

Avant de faire le service minimum, assurant qu'il "soutiendra" ce gouvernement, mais seulement "dans le mesure où [il pourra] le soutenir". "Je suis un joueur collectif", promet néanmoins l'ancien patron de la rue de Varenne.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Gabriel Attal détrône Édouard Philippe